FAITS DIVERS

Oissel : le commerçant refuse de lui faire crédit, il brise la vitrine de la supérette


Publié le Jeudi 28 Décembre 2017 à 12:04

SEINE-MARITIME. Un client mécontent a fait voler en éclats la vitrine du magasin "Au panier garni". Il a ensuite appelé la police pour s'accuser des dégradations. Il a été placé en dégrisement.


Le client violent et alcoolisé a été placé en cellule de dégrisement dans l'attente de pouvoir être entendu (Illustration © DGPN)
Le client violent et alcoolisé a été placé en cellule de dégrisement dans l'attente de pouvoir être entendu (Illustration © DGPN)
Un différend entre le gérant d'une épicerie et un client a éclaté mercredi 27 décembre. Le client mécontent, en état d'ivresse, a brisé avec un haltère (un appareil de musculation) la vitrine du magasin, avant de rentrer chez lui à Oissel (Seine-Maritime) et d'appeler la police.

Il est autour de 16h45. Police-secours est avisée par le gérant de la supérette "Au panier garni", avenue de la Fraternité à Oissel, qu'un homme vient de commettre des dégradations dans son magasin. Il met en cause un client à qui il a refusé de faire crédit pour acheter une bouteille d'alcool.

Le commerçant, âgé de 32 ans, explique que l'individu a brisé la vitrine avec un haltère et était armé d'un nunchaku (deux bâtons reliés par une chaine). Le client mécontent a finalement été évincé et mis en fuite par le gérant et des témoins de la scène.

"Il tenait des propos incohérents"

Le mis en cause, âgé de 48 ans, a-t-il été pris de remord ? Toujours est-il qu'un peu plus tard il a téléphoné à son tour à la police pour s'accuser des dégradations chez le commerçant. Indiquant aux policiers qu'il les attendait chez lui à Oissel, le perturbateur a été interpellé par un équipage de la brigade canine. 

"Il sentait fortement l'alcool et tenait des propos incohérents", souligne une source policière. Il a été placé en cellule de dégrisement dans l'attente de pouvoir être auditionné par les enquêteurs du Groupe d'appui judiciaire d'Elbeuf.
 






infoNormandie












Publicité.

























Suivez-nous sur Facebook