Manifestations interdites dans le centre-ville de Rouen samedi 19 et dimanche 20 décembre



Mis en ligne le Vendredi 18 Décembre 2020 à 17:12

Craignant des manifestations à caractère revendicatif dans le centre-ville, la préfecture de Seine-Maritime a reconduit le périmètre d’interdiction pour le troisième week-end de suite



Le centre-ville de Rouen est interdit à toute manifestation selon un périmètre établi
Le centre-ville de Rouen est interdit à toute manifestation selon un périmètre établi
Pour le troisième week-end consécutif, le préfet de Seine-Maritime a pris un arrêté interdisant toute manifestation dans le centre-ville de Rouen, ce samedi 19 et dimanche 20 décembre, de 10 heures à 22 heures.

Cette mesure est destinée à empêcher toute manifestation à « caractère revendicatif » qui pourrait générer des troubles à l’ordre publique et l’intervention des forces de l’ordre.

«  Ce type d'action est incompatible avec l'expression normale de la vie démocratique et le respect des libertés de chacun, y compris le droit de pouvoir effectuer ses achats en tout sécurité et sérénité dans le centre-ville commerçant, qui connaîtra ce week-end une affluence particulière à l'approche des fêtes de fin d'année », explique la préfecture dans un communiqué.

« De plus, de nouveaux appels à manifester à proximité du périmètre défini dans les précédents arrêtés ont été lancés, ce qui laisse craindre de nouvelles tentatives d'intrusion et de manifestations violentes par des individus sortis des cortèges ».

La zone interdite de 10h a 22h

Le périmètre d’interdiction de manifestation est déterminé par :
• une limite Nord formée par la rue Jean Lecanuet, incluant la place de l'hôtel de ville (place du général de Gaulle).
• une limite Ouest formée par la rue de Fontenelle.
• une limite Sud formée par la rue Racine, la rue du général Giraud et la rue du général
Leclerc.



        

















CRISE SANITAIRE

Covid-19. Taux d’incidence, pression hospitalière, vaccinations : les chiffres en Normandie

Le taux d’incidence a augmenté de 17% en une semaine. Le nombre des hospitalisations et des admissions en réanimation continue de croître