FAITS DIVERS

Le Havre : il met le feu à sa chambre pour se venger d'être contraint de quitter le foyer


Vendredi 15 Décembre 2017 à 12:14

SEINE-MARITIME. Un pensionnaire d'un centre d'accueil destinés aux réfugiés, au Havre, a mis le feu aux draps de son lit en représailles de sa prochaine éviction du foyer. Il a été placé en garde à vue.


Illustration © DGPN
Illustration © DGPN
Les Faits. Ce jeudi 14 décembre, dans la matinée, les policiers interviennent rue Léo Delibes, dans le quartier d'Aplemont au Havre, à la demande du responsable du centre d'accueil. Un pensionnaire, de nationalité soudanaise, venait de mettre le feu à sa literie et s'était enfermé dans sa chambre. Le directeur est alors intervenu rapidement pour éteindre l'incendie à l'aide d'un extincteur. Mais le pensionnaire l'a repoussé énergiquement.

Le feu a finalement été circonscrit avant qu'il ne se propage aux autres chambres.

Invité à quitter le foyer

Légèrement intoxiqué par les fumées, l'incendiaire a été pris en charge par les sapeurs-pompiers et conduit à l'hôpital Jacques Monod, à Montivilliers. Le directeur a lui aussi été incommodé par les fumées.

Avisés, les policiers sont venus pour constater les faits. Le directeur a expliqué qu'il avait eu un entretien avec le pensionnaire le matin-même pour lui signifier qu'il devait quitter le foyer du fait de son comportement.

Quelques heures plus tard, vers 14h30, à sa sortie de l'hôpital, le perturbateur est revenu au foyer et a tenté à nouveau de semer la pagaille. Il a été retrouvé par la police rue Paul Verlaine et interpellé. Il a été placé en garde à vue.








FAITS DIVERS | A LA UNE | L'INFO EN CONTINU | Les Yvelines | EURE | INFO-ROUTE | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | Contributeurs | Télévision | Horoscope | DIAPORAMA | Lu sur le Web | Vos photos | Tout savoir sur les cookies | infoServices | DOSSIERS