La mort de Tapie annoncée très prématurément par « Le Monde » !

Le billet de Fabrice Lemesle


Publié le 01/11/2019 à 10:14



« Je n’ai pas cru à cette nouvelle. Je m’en serai tout de même aperçu...» : Bernard Tapie au micro de Pascal Praud sur CNew :
« Je n’ai pas cru à cette nouvelle. Je m’en serai tout de même aperçu...» : Bernard Tapie au micro de Pascal Praud sur CNew :
Terrible nouvelle…erronée. Il faudra désormais ajouter une vie supplémentaire à Bernard Tapie, dont le site internet du journal Le Monde a annoncé jeudi à l’heure du déjeuner la disparition sous le titre « la mort de Bernard Tapie: l’homme aux mille vies ». Un article qui plus est signé par le duo célèbre Lhomme-Davet, auteurs de plusieurs ouvrages dont « Un président ne devrait pas dire ça ». Qui pourrait être suivi d’un autre titré « Des journalistes ne devraient pas dire ça ».

Faut tout de même pas pousser le « Nanard » plus vite dans la tombe et l’au-delà! Cet article nécrologique préparé comme il se doit depuis des mois suite à l’annonce de sa maladie a bien évidemment été très vite retiré du site avec une dizaine d’autres articles parus en ligne suite à une erreur de « manipulation ». Avec de plates excuses…

L’ancien président de l’OM, homme d’affaires, politique et comédien n’avait jamais dans sa carrière déjà très fournie endossé le rôle du mort bien vivant. Le jour de Halloween, il fallait tout de même le faire. Chapeau l’artiste. Ils ne sont pas très nombreux à avoir eu le privilège de pouvoir lire leur propre nécrologie de leur vivant et de recevoir cette nouvelle avec amusement et fair-play. Bien à l’image de ce trompe-la-mort de grand talent. Surtout dans l’excès.

Répondant dans la foulée, la nouvelle tombée, à son ami journaliste Franz-Olivier Giesbert, « Nanard » s’est fendu d’une citation à la Tapie « l’annonce de ma mort est comme disait Mark Twain, très exagérée ».

Et beaucoup plus drôle encore sa réponse apportée à Pascal Praud « L’heure des pros » sur C.News ». « Je n’ai pas cru à cette nouvelle. Je m’en serai tout de même aperçu. Ma nécro est écrite par deux journalistes qui me démolissent depuis plus de plus de 20 ans. Ils on dû crier « on a gagné, on a gagné ». Il ne manque pourtant pas de belles plumes de talent dans ce journal prestigieux ». Qu’ils attendent encore un peu », a-t-il conclu sur le même ton humoristique.

Sacré « Nanard » et joyeuse Toussaint, jour de célébration des vivants. On a toutefois échappé au pire: vous imaginez si notre ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner s’était précipité devant les micros et caméras pour rendre hommage au défunt…























AGENDA









Suivez-nous sur Facebook