Jeune homme écrasé au Neubourg : le conducteur placé en détention pour homicide involontaire


Samedi 4 Novembre 2017 à 10:43

Eure.


Les trois mis en cause ont été déférés vendredi au palais de justice d'Evreux en vue de leur mise en examen (illustration © infoNormandie)
Les trois mis en cause ont été déférés vendredi au palais de justice d'Evreux en vue de leur mise en examen (illustration © infoNormandie)
Le conducteur de la Clio qui a écrasé un jeune homme au Neubourg (Eure) a été placé en détention provisoire vendredi soir, par le juge des libertés et de la détention (JLD) du tribunal d'instance d'Evreux. Il a été auparavant mis en examen pour homicide involontaire aggravé en ce sens qu'il conduisait sans permis, alcoolisé et sous stupéfiants.

Les deux passagers du véhicule ont été mis en examen pour "complicité et dissimulation de preuves". Ils ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire strict.
 

Après avoir envisagé un temps la thèse de l'homicide volontaire, les enquêteurs sont finalement parvenus à faire toute la lumière sur les circonstances précises de la mort d'un ouvrier plombier-chauffagiste.

Le corps "bien abîmé" du jeune homme de 20 ans avait été découvert sans vie tôt le matin du mercredi 1er novembre, sur la voie Verte, au Neubourg. D'emblée, la piste du suicide avait été écartée. Les gendarmes ont acquis rapidement la conviction que la victime avait été percutée et écrasée par une voiture.

La voiture est passée sur le corps

En quelques heures, les premières investigations les ont conduits au domicile d'un jeune homme. Grâce notamment à la découverte d'une Renault Clio. Le suspect a été interpellé et placé en garde à vue.

Deux autres jeunes gens (18 et 21 ans) étaient à bord de la voiture et étaient activement recherchés : ils se sont présentés d'eux-mêmes à la gendarmerie, l'un mercredi vers 20h30, l'autre jeudi en fin de matinée. Ils ont été placés à leur tour en garde à vue.

A partir de là, les trois suspects ont été longuement interrogés et chacun a pu livrer sa version des faits. Le conducteur de la Clio, âgé de 18 ans, a affirmé ne pas avoir vu le jeune homme qui était, selon lui, allongé sur le bitume de la voie Verte. La voiture est passée sur le corps. Constatant que le piéton était décédé, plutôt que d'alerter les secours, ils ont pris la fuite. 

L'autopsie pratiquée à l'institut médico-légal de Rouen a confirmé que le véhicule était passé une fois sur le corps. Le drame s'est produit entre 3 heures et 4 du matin.

Le conducteur placé en détention provisoire

Jeudi, alors que les investigations se poursuivaient, le vice-procureur d'Evreux, Eric Neveu, a indiqué à infoNormandie avoir ouvert une  enquête de flagrance pour homicide involontaire. Les éléments recueillis par les enquêteurs ont mis en évidence que la victime a été tuée accidentellement.

Les trois mis en cause ont été déférés hier soir au palais de justice et présentés au magistrat du parquet qui a ouvert une information  pour homicide involontaire aggravé.

Le conducteur a été mis en examen par le juge d'instruction en charge désormais du dossier. Lors du débat contradictoire dans le bureau du juge des libertés et de la détention (JLD), qui devait statuer sur son placement (ou non) en détention provisoire, le jeune homme a demandé à bénéficier d'un délai de quelques jours pour prépararer avec son avocat sa défense.

En attendant d'être reconvoqué par le JLD, il a été laissé en détention.



















AU FIL DES HEURES




Météo Rouen données météo France Rouen issues de my-meteo.com

Météo Evreux Evreux France données météo



AGENDA





Les infos les + lues








Suivez-nous sur Facebook