FAITS DIVERS

Ils perpétuent une tradition : les Saint-Cyriens de l'Eure et de Seine-Maritime réunis à Rouen


Vendredi 8 Décembre 2017 à 13:10


Une occasion de marquer la solidarité entre les générations et avec les familles éprouvées par la perte de l’un des leurs au service de la France
Une occasion de marquer la solidarité entre les générations et avec les familles éprouvées par la perte de l’un des leurs au service de la France
Les saint-cyriens de l’Eure et de Seine-Maritime se sont réunis à Rouen (Seine-Maritime) début décembre pour célébrer le 2S (commémoration de la bataille d’Austerlitz du 2 décembre 1805). Cette tradition est perpétuée depuis les origines de l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr, par tous les « cyrards » de France métropolitaine, d’Outre-Mer, en poste à l’étranger ou engagés dans les opérations extérieures (Afghanistan, Mali…).

L’organisation de ce rassemblement, alternativement entre les deux départements normands, revenait cette année au général de division Louis-Christian Jullien, Promotion « Souvenir de Napoléon » (1968-1970), délégué de l’association « la Saint-Cyrienne » pour la Seine-Maritime.

Messe à bord d'un bateau de croisière

Cette année cette commémoration s’est tenue au cœur de la cité ducale de Guillaume-le-Conquérant, et symboliquement il fallait que celle-ci ait la Seine pour théâtre, à bord d’un bateau de croisière, petit clin d’œil aux premiers occupants de la Normandie.

Après la messe du souvenir célébrée à bord par le Père Henri Delavenne, curé d’Envermeu et lui-même saint-cyrien, une gerbe a été lancée dans la Seine en hommage aux saint-cyriens disparus sur tous les théâtres d’opération depuis Austerlitz.

Solidarité entre les générations

L’après-midi, une conférence sur le thème « des relations politico-militaires en France 1916-1917 » a été donnée par le colonel Claude Franc, du Centre de doctrine et d’enseignement du commandement, l’un de nos meilleurs historiens militaires, auteur de plusieurs ouvrages très remarqués.

Le rendez-vous annuel du 2S est un moment de recueillement en mémoire de tous les saint-cyriens tombés au champ d’Honneur (plus de 10 000 depuis la fondation de l’Ecole par le Premier Consul Bonaparte en 1802, dont 5000 pendant la Première Guerre mondiale). C’est aussi une occasion de marquer la solidarité entre les générations et avec les familles éprouvées par la perte de l’un des leurs au service de la France.



L’association dite « La Saint-Cyrienne », présidée par le général d’armée (2s) Bruno Dary, est l’association amicale des élèves et anciens élèves de l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr, fondée en 1887 et reconnue d’utilité publique par décret du 11 juin 1890. L’adhésion s’effectue sur la base du volontariat.

Elle a son siège 6, avenue Sully-Prudhomme à Paris 7ème Elle s’appuie sur des délégations départementales et publie une revue d’information et de liaison périodique, le Casoar.

Site internet : www.saint-cyr.org .




Mots clés : Eure, Rouen, Seine-Maritime




FAITS DIVERS | A LA UNE | L'INFO EN CONTINU | Les Yvelines | EURE | INFO-ROUTE | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | Contributeurs | Télévision | Horoscope | DIAPORAMA | Lu sur le Web | Vos photos | Tout savoir sur les cookies | infoServices | DOSSIERS | Vite Lu