Évreux : le chauffard force un contrôle de gendarmerie avant d’être pris en chasse par la police


L’automobiliste, alcoolisé, a pris beaucoup de risques pour tenter d’échapper à un contrôle des forces de l’ordre. Il est en garde à vue



Par infoNormandie - Vendredi 4 Septembre 2020 à 17:47


Plusieurs équipages se sont lancés à la poursuite du chauffard - Illustration
Plusieurs équipages se sont lancés à la poursuite du chauffard - Illustration
Ce jeudi 3 septembre, en début d’après-midi, le conducteur d’une Renault Mégane refuse d’obtempérer à un contrôle de la gendarmerie à Arnières-sur-Iton (Eure).

Signalé par radio, le véhicule suspect est repéré un peu plus tard à Évreux par un équipage du groupe de sécurité de proximité (GSP) en patrouille rue Georges-Politzer.

Course-poursuite dans les rues d’Évreux

Les policiers tentent à leur tour de l’intercepter. En vain. L’automobiliste accélère et prend la fuite, poursuivi par la voiture des forces de l’ordre et d’autres équipages venus en renfort.

Le fuyard se lance dans un dangereux périple à travers les rues d’Évreux, sans tenir compte des feux rouges, stop et autres priorités à droite. A un moment, il érafle un véhicule de police puis celle d’un autre usager.

Se voyant pris en tenaille, l’individu préfère finalement abandonner la Mégane rue du Fer à Cheval dans le quartier de Nétreville et s’enfuir à pied.

Interpellé en venant récupérer sa voiture

L’Ébroïcien, âgé de 24 ans, ignore alors qu’il a été reconnu et identifié par les policiers. «  il est connu comme le loup blanc » par leurs services. Mais ce n’est pas à son domicile qu’il sera interpellé vers 16h30 mais sur le lieu où il a abandonné sa voiture : « il venait la récupérer », relate une source proche de l’enquête.

Au commissariat, le mis en cause, alcoolisé, refuse de se soumettre aux dépistages d’alcoolémie et stupéfiants. Il est placé en garde à vue pour refus d’obtempérer, délit de fuite, conduite sous l’empire d’un état alcoolique et quelques autres infractions au code de la route.

Sa garde à vue a été prolongée ce vendredi soir.