FAITS DIVERS

Évreux : il vient en pleine nuit casser la figure du nouvel ami de son ex-compagne


Publié le Lundi 4 Septembre 2017 à 17:21

Eure.


L'auteur des violences a été placé en garde à vue (illustration)
L'auteur des violences a été placé en garde à vue (illustration)
La jalousie est à l'origine d'un différend qui a opposé violemment un homme à son ex-compagne et au nouveau petit ami de celle-ci, dans la nuit de samedi à dimanche à Évreux (Eure).

Les faits se déroulent peu avant 3 heures du matin, au domicile de la victime, rue de l'Ardèche. La jeune femme et son nouveau compagnon sont couchés lorsque soudain ils sont sortis de leur sommeil par le bruit de la sonnette qui retentit de façon intempestive. La locataire des lieux ouvre la porte et voit surgir son "ex". Ce dernier, furieux, se dirige vers la chambre et s'en prend à son rival.

Il s'enfuit en caleçon

Les coups pleuvent. La victime est même mordue à quatre reprises dans le dos par son agresseur déchaîné. L'homme se défend de son mieux et préfère finalement s'enfuir en caleçon. Il s'installe au volant de l'Opel de son amie et tente de prendre la fuite, mais il ne parvient pas à sortir de la résidence et reste bloqué. L'agresseur en profite alors pour revenir à l'assaut. Il brise le rétroviseur et les essuies glaces de la voiture.

Entre temps, la jeune femme a alerté police-secours. Une patrouille arrive rapidement sur les lieux et interpelle l'auteur des violences, âgé de 27 ans et demeurant à Glisolles, qui est en état d'ébriété. Il est contrôlé avec 0,96 g d'alcool dans le sang.

Convoqué au tribunal le 29 janvier 2018

L'homme est placé en garde à vue pour violences volontaires, après avoir été examiné par un médecin qui a délivré un certificat médical avec 8 jours d'incapacité totale de travail suite aux coups reçus lors de la bagarre. Il a été remis en liberté avec une convocation à comparaître le 29 janvier prochain devant le tribunal correctionnel d'Évreux.

La victime quant à elle, âgée de 35 ans, s'est vu délivrer un certificat de 15 jours d'ITT pour les mêmes raisons.


Mots clés : Eure, Evreux, faits divers, police















Publicité.



























Suivez-nous sur Facebook