Dans l'Eure, la voiture percute un poteau EDF et prend feu, un jeune homme grièvement brûlé


Publié le 24/09/2019 à 08:39

La victime a été évacuée par hélicoptère vers le centre des grands brûlés de l'hôpital Percy, en région parisienne. Une trentaine d'habitations de Bézu-Saint-Eloi ont été privées d'électricité pendant plus de cinq heures



Les sapeurs-pompiers ont pris en chargé les deux victimes - Illustration © infonormandie
Les sapeurs-pompiers ont pris en chargé les deux victimes - Illustration © infonormandie
Un homme d'une vingtaine d'années a été héliporté dans un état jugé critique à l'hôpital des grands brûlés à Clamart (Hauts-de-Seine). Le jeune homme a été victime d'un accident de la circulation hier, lundi, peu après 23 heures, sur la route départementale 148 à Bézu-Saint-Eloi, une commune située entre Gisors et Etrépagny (Eure).

Héliporté vers l'hôpital des grands brûlés

Pour une cause que l'enquête de gendarmerie devra établir, le conducteur a perdu le contrôle de son véhicule qui a percuté très violemment un poteau supportant une ligne électrique de 20 000 volts. Dans le choc, la voiture a pris feu immédiatement.

LIRE AUSSI >> Un mort et un blessé grave dans un accident de la route à Bézu-Saint-Éloi, près de Gisors

A l'arrivée des secours, qui ont éteint le feu à l'aide d'une lance à mousse, l'un des deux occupants était gravement brûlé. Extrait de l'habitacle en flammes, il a été pris en charge d'abord par les sapeurs-pompiers puis par le médecin du SAMU qui lui a prodigué les premiers soins d'urgence avant son transport, par l'hélicoptère de la sécurité civile, Dragon 75, vers l'hôpital Percy, à Clamart, dans les Hauts-de-Seine. 

Trente maisons privées d'électricité

L'autre jeune homme, âgé de 20 ans, a été transporté, en urgence relative, par une ambulance des pompiers au centre hospitalier de Gisors.

Cet accident, précise le centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (Codis27), a eu pour conséquence de priver d'électricité une trentaine d'habitations du secteur pendant un peu plus de cinq heures, le temps pour Enedis de remettre en état la ligne endommagée.

Une quinzaine de sapeurs-pompiers ont été appelés à intervenir sur les lieux.





















AGENDA









Suivez-nous sur Facebook