« Ivre-mort », le chauffeur d’un convoi exceptionnel dormait dans sa cabine au milieu de la route


Publié le 19/04/2019 à 10:53

Le routier a arrêté son mastodonte au milieu de la route pour pousser un roupillon. Les gendarmes d’Aumale, en Seine-Maritime, l’ont réveillé en sursaut



Les gendarmes d’Aumale ont réveillé en sursaut le chauffeur endormi dans sa cabine - illustration
Les gendarmes d’Aumale ont réveillé en sursaut le chauffeur endormi dans sa cabine - illustration
Le chauffeur d’un convoi exceptionnel a été placé en dégrisement puis en garde à vue cette nuit (de jeudi à vendredi) à la gendarmerie d'Aumale en Seine-Maritime.

Ces derniers ont en effet été appelés à intervenir à Illois, une commune située entre Neufchâtel-en-Bray et Aumale, pour un poids-lourd arrêté au beau milieu de la route départementale 929. À l’arrivée des militaires, à 23h45, la porte de la cabine était grande ouverte et le moteur tournait.

« Ivre-mort » dans sa cabine

Le conducteur du convoi exceptionnel, un homme de nationalité belge, ne semblait pas au mieux de sa forme : « il était ivre-mort et dormait dans sa cabine », relate la gfndarmerie sur compte Twitter.

Le routier a insulté les gendarmes et a refusé de souffler dans l’éthylomètre de manière à mesurer son taux d’alcoolémie.

Ce vendredi matin, à 8h30, soit plus de huit heures après son placement en dégrisement, il a été contrôlé avec un taux de 1,38 g par litre de sang.

























AGENDA









Suivez-nous sur Facebook