Zig zag et embardées à Grand-Quevilly : le conducteur fait la forte tête lors du contrôle de police



Mis en ligne le Mercredi 24 Mars 2021 à 12:15

Lors des vérifications d’usage, l’automobiliste s'est montré peu coopératif. Faisant la forte tête, il a refusé de se laisser contrôler et de fournir son identité



L'homme a dû être maîtrisé pour être emmener à l'hôtel de police - Illustration © DDSP76
L'homme a dû être maîtrisé pour être emmener à l'hôtel de police - Illustration © DDSP76
Il est 23h30, ce mardi 23 mars. L’attention de policiers de la BAC en surveillance à Grand-Quevilly (Seine-Maritime) est attirée par une Renault Twingo qui circule dangereusement sur la voie inverse, rue de l'Industrie : le véhicule zig-zag et fait des embardées.

Les policiers font demi tour, activent gyrophare et deux tons et se lancent à la poursuite de la voiture suspecte. Tout en roulant, le conducteur exhibe un gobelet dans sa main gauche a l’extérieur de la voiture.

La présence des forces de l’ordre à ses trousses ne semble pas l’intimider. L’automobiliste s’engage dans la rue des Alliés, puis emprunte la rue Eugène Davey pour finalement s’arrêter et se garer rue du Général Foix.

Il refuse de souffler dans l'éthylomètre

Lors des vérifications d’usage, l’homme se montre peu coopératif et fait la forte tête : il refuse de se laisser contrôler et de fournir son identité. Il doit alors être maîtrisé. Conduit à l’hôtel de police, il refuse également de souffler dans l’éthylomètre pour mesurer son taux d'alcoolémie. Il est placé en dégrisement puis en garde à vue pour refus d’obtempérer, conduite en état d’ivresse et infraction au couvre-feu.

Identifié, le mis en cause est un habitant de Saint-Étienne-du-Rouvray âgé de 35 ans. Sa passagère, âgée de 21 ans et domiciliée à Petit-Quevilly, a été laissé libre. Elle devra s’acquitter d’une amende de 135€ pour non-respect du couvre-feu.



        

















CRISE SANITAIRE

Covid-19. Taux d’incidence, pression hospitalière, vaccinations : les chiffres en Normandie

Le taux d’incidence a augmenté de 17% en une semaine. Le nombre des hospitalisations et des admissions en réanimation continue de croître