Violences à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines) : le chapiteau va être reconstruit d'ici un an


Publié le 04/11/2019 à 18:56

Le chapiteau du centre des arts de la scène et du cirque sera reconstruit d'ici un an. Le Département des Yvelines, par la voix de son président, Pierre Bédier, s'est engagé à financer intégralement les travaux. Trois ministres - Justice, Intérieur, Ville et Logement - seront ce mardi matin sur le lieu des événements



Karl Olive, le maire de Poissy, a été un des premiers à venir apporter son soutien à la maire de Chanteloup :« Nous accompagnerons Catherine Arenou pour reconstruire l’édifice au plus vite ».  Photo © Karl Olive/Twitter
Karl Olive, le maire de Poissy, a été un des premiers à venir apporter son soutien à la maire de Chanteloup :« Nous accompagnerons Catherine Arenou pour reconstruire l’édifice au plus vite ». Photo © Karl Olive/Twitter
Pas moins de trois ministres sont attendus ce mardi 5 novembre, dès 8 heures, à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines). Nicole Belloubet garde des Sceaux, ministre de la Justice, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, et Julien Denormandie, ministre en charge de la Ville et du Logement, viennent pour s'entretenir avec les policiers et les sapeurs-pompiers. Ils se rendront ensuite sur le lieu où a été incendié par des mains criminelles, samedi en début de nuit, le chapiteau qui abritait le centre des arts de la scène et du cirque. 

« Une petite bande d'imbéciles », selon Edouard Philippe

Un déplacement destiné à afficher l’autorité de l’État, mais aussi à réconforter la maire de la commune, Catherine Arenou, très éprouvée, voire « écoeurée » par les événements de ces dernières quarante huit heures. « Ecoeurée », elle l'a dit, surtout par l'incendie criminel de ce symbole de la culture populaire qu'était le chapiteau des arts du cirque, inauguré en juin 2018. Le fait d'une « petite bande d'imbéciles et d'irresponsables », pour reprendre le qualificatif, un peu juste, du premier ministre, Edouard Philippe. Sans doute.

On le sait maintenant, les émeutiers ont tenté également de mettre le feu cette même nuit, au bureau local d’initiatives de la jeunesse. Ils ont pénétré à l’intérieur en forçant une porte et l’ensemble du matériel a été dégradé. Du liquide inflammable ayant été retrouvé sur place, on devine quel était leur intention.

LIRE AUSSI : > Yvelines : le chapiteau des arts du cirque incendié et des policiers attaqués à Chanteloup-les-Vignes

De même, des individus, le visage dissimulé, ont été aperçus en début de soirée, quelques heures avant ce déchaînement de violences, près de la voie ferrée en train de remplir des ballasts dans des sacs. A l'arrivée des policiers, ils avaient quitté les lieux. Un peu plus tard, toujours près de la gare, ces mêmes individus ont été repérés par un riverain en train de remplir une poubelle de ballasts, avant de repartir en direction de la cité de La Noé avec le container.

La reconstruction du chapiteau financée par le département

On connaît la suite. Les policiers sont tombés dans un guet-apens en allant constater un feu de poubelles. Un piège. De même que les sapeurs-pompiers, ils ont essuyé des jets de projectiles (les fameux ballasts), des cocktails Molotov et des tirs de mortier d'artifice. 

Deux suspects, de 17 et 21 ans, ont été placés en garde à vue. Ils ont été déférés ce lundi soir devant un magistrat du parquet de Versailles, qui devait leur notifier leur placement en détention provisoire. Une information judiciaire a été ouverte.

Pierre Bédier, président du Conseil départemental des Yvelines, l'a promis aujourd'hui : le chapiteau va être reconstruit d'ici un an. Les travaux seront financés intégralement par le Département, s'est-il engagé. De même, le Département va allouer une aide extraordinaire à la ville de Chanteloup pour renforcer ses équipes de sécurité, de prévention et de médiation. « Il n'est pas question de céder devant la folie de quelques crétins », a encore dit Pierre Bédier.





















AGENDA









Suivez-nous sur Facebook