Yvelines : le chapiteau des arts du cirque incendié et des policiers attaqués à Chanteloup-les-Vignes


Publié le 03/11/2019 à 10:17

Le chapiteau du centre des arts du cirque a été entièrement détruit, incendié par des mains criminelles. Entre 20 et 30 individus ont affronté les forces de l’ordre hier en début de nuit dans la cité La Noé.



Deux départs de feu ont été constatés à l'intérieur du chapiteau dévasté par les flammes - photo @CatherineArenou/Twitter
Deux départs de feu ont été constatés à l'intérieur du chapiteau dévasté par les flammes - photo @CatherineArenou/Twitter
L’Arche abritait le centre des arts de la scène et du cirque, le chapiteau n’est plus qu’une ruine, ce dimanche matin.

A Chanteloup-les-Vignes, dans les Yvelines, la soirée de ce samedi 2 novembre a été marquée par des scènes de violences comme il n’y en avait pas eues depuis longtemps dans cette cité réputée sensible, proche de Poissy.

Les policiers sont tombés dans un guet-apens en allant constater des feux de poubelles allumés sciemment pour les attirer dans un piège en plein cœur de la cité La Noé. Ils ont été accueillis par des jets de projectiles et des tirs de mortier d’artifices. Des scènes malheureusement classiques dans certains quartiers des Yvelines et d’ailleurs.

L’Arche : un tas de cendres

Les assaillants - entre vingt et trente - n’ont pas hésité à entrer par effraction dans le chapiteau en dur du centre des arts de la scène et du cirque pour y mettre le feu. Le bâtiment de 400 m2 a totalement brûlé malgré les moyens engagés par les sapeurs-pompiers. L’Arche avait été inaugurée en juin 2018 : 900 000€ partis en fumée.

On est loin des « sauvageons » que décrivait et dénonçait Jean-Pierre Chevènement, alors ministre de l’Intérieur dans le gouvernement de Lionel Jospin, qualificatif repris depuis (en 2016) par un autre ministre de gauche, Bernard Cazeneuve.

« Écœurée »

La maire de Chanleloup-les-Vignes, Catherine Arenou, s’est dit « écœurée » par les attaques commises dans sa ville. « Nous sommes anéantis mais nous nous relèverons et nous reconstruirons », écrit-elle en substance sur Twitter.

« J’ai pleine confiance en la police pour identifier les auteurs lâches et imbéciles et les traduire en justice », promet le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner.

Autres réactions, celle de Valerie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France qui déclare, à propos de l’incendie de l’Arche : «  S’en prendre à un lieu de culture dans les quartiers populaires est abject et absurde ».

Celle aussi de Julien Denormandie, ministre chargé de la ville et du logement : « La République ne cédera jamais face aux violences ».























AGENDA









Suivez-nous sur Facebook