Un trafiquant présumé de stupéfiants piégé par les policiers à Sotteville-lès-Rouen


Plus de 5 kg de produits stupéfiants (résine et herbe de cannabis) et une arme de poing ont été saisis au domicile d’un habitant de Rouen. Récit



Par infoNormandie - Lundi 3 Mai 2021 à 17:38


Perquisition fructueuse au domicile du rouennais où plus de 5 kg de produits stupéfiants ont été découverts - Illustration
Perquisition fructueuse au domicile du rouennais où plus de 5 kg de produits stupéfiants ont été découverts - Illustration
L’interpellation remonte au 30 avril. Ce jour-là peu avant 12h30, des policiers de la brigade anticriminalité (BAC) de la Sécurité publique de Seine-Maritime, sont en surveillance à proximité de l’immeuble Flandres, à Sotteville-lès-Rouen. Ils remarquent un individu bien connu de leurs services au volant d’une voiture. Ils décident de le contrôler : l’automobiliste s’arrête un peu plus loin. Les vérifications terminées, il est autorisé à repartir.

Piégé par les policiers

Mais les policiers ont remarqué que le conducteur, seul à bord, s’est débarrassé avant de s’arrêter d’objets par la fenêtre. Ils se lancent alors à leur recherche et c’est ainsi qu’ils découvrent à proximité deux sacs contenant 70 grammes de résine de conditionnés dans des sachets dans l’un et une dizaine de grammes d’herbe de cannabis également conditionnée dans le second.

Les policiers laissent les sacs sur place et mettent alors en place une planque persuadés que l’automobiliste va revenir pour récupérer son bien. Bingo. Au bout d’une dizaine de minutes, le piège se referme : le suspect réapparaît et au moment où il s’empare des sachets, les hommes de la BAC bondissent et l’interpellent en flagrant délit.

Jugé en comparution immédiate

Le rouennais âgé de 35 ans est placé en garde à vue, puis une perquisition est effectuée à son domicile à Rouen. Les enquêteurs de la sûreté départementale y découvrent 5 kg de résine de cannabis, 300 grammes d’herbe de cannabis et une arme de poing.

Le trafiquant présumé a été déféré ce lundi après-midi au palais de justice de Rouen en vue d’une comparution immédiate devant le tribunal judiciaire.