Un père et ses deux fils en garde à vue pour des violences volontaires à Gonfreville-l'Orcher


Publié le Mardi 4 Janvier à 15:14

Trois membres de la même famille ont été interpellés non sans mal. Un père et ses deux fils ont tenté de s'opposer aux policiers appelés à intervenir pour un différend familial



Un père et ses deux fils, impliqués dans une affaire de violences volontaires, notamment envers des policiers, ont été placés en garde à vue au commissariat du Havre (Seine-Maritime). 

Lundi 3 janvier, vers 14 heures, les forces de l'ordre sont appelées à intervenir pour ce qui semble être un "différend familial", rue de Teltow à Gonfreville-l'Orcher. En arrivant sur place, les policiers de la compagnie d'intervention (CI) découvrent un homme au sol qui a fait un malaise. La victime, âgée de 34 ans, déclare  avoir été prise à partie par trois membres de la même famille, son beau-frère et ses deux fils, qui ont par ailleurs dégradé son véhicule. 

Il tente d'étrangler un policier

Au même moment, se présentent le mis en cause (55 ans) et ses deux fils de 16 et 19 ans. Le père insulte les fonctionnaires et essaie de les repousser vigoureusement. L'un des fils s'interpose et tente alors d'étrangler un policier.

Un second équipage de la CI arrive en renfort afin d'interpeller les deux hommes. A cet instant, le second fils devient particulièrement violent et donnent des coups de pied à une policière au niveau de la jambe et à un de ses collègues à la cheville.  Il est finalement neutralisé et menotté ainsi que son frère et son père.

Huit jours d’ITT pour deux policiers

Les trois hommes ont été placés en garde à vue pour dégradations et violences volontaires ainsi que outrages, rébellion et violences volontaires sur personne dépositaire de l'autorité publique.

Les deux policiers blessés se sont vus prescrire chacun 8 jours d’incapacité totale de travail.

Le père et son fils aîné ont fait l’objet d’une convocation par officier de police judiciaire pour une prochaine audience devant le tribunal judiciaire du Havre. Le fils mineur est convoqué devant le juge des enfants.



              
infoNormandie



























Qui sont les quinze députés élus en Seine-Maritime et dans l'Eure. Ils sont ici




















Recherche sur Google