Trafic de stupéfiants : les policiers font sauter un (nouveau) point de deal à Sotteville-lès-Rouen


Publié le 18/03/2022 à 11:41 - mis à jour le 18/03 - 15:11

Les policiers rouennais, en partenariat avec la police municipale de Sotteville-lès-Rouen, viennent de faire tomber un nouveau point de deal, en interpellant son principal "animateur", un sottevillais de 21 ans




Résine de cannabis, cocaïne, argent liquide... Les éléments découverts lors de la perquisition a permis d'établir l'existence d'un trafic de stupéfiants  - Illustration © Adobe Stock
Résine de cannabis, cocaïne, argent liquide... Les éléments découverts lors de la perquisition a permis d'établir l'existence d'un trafic de stupéfiants - Illustration © Adobe Stock
La prise est belle : près de 11 kg de résine de cannabis, 30 grammes de cocaïne, 2 200 € en petites coupures, une carabine 22 long rifle, des balances de précision et du matériel de conditionnement. Les policiers ont visé juste. Informés d'un supposé trafic de stupéfiants dans l'immeuble Flandres, rue de Paris à Sotteville-lès-Rouen, une surveillance au long cours a été mise en place discrètement par la brigade anticriminalité (BAC). 

Une surveillance discrète

Lors de cette surveillance le 14 mars, il est apparu rapidement qu'un homme faisait étrangement des allées et venues entre les différentes entrées de l'immeuble connu pour abriter un point de deal. Les policiers en ont alors profité pour s'introduire discrètement dans la cage d'escalier d'où était sorti le suspect de manière à localiser l'appartement suspecté d'abriter la nourrice (endroit où est stockée la drogue). 

Au moment où il est revenu, l'individu a été contrôlé : sur lui les policiers ont découvert une dose de résine de cannabis, deux téléphones portables et 400€ en liquide. L'homme a été interpellé sur le champ.
L'immeuble Flandres, gigantesque barre d'habitations de 11 étages, est réputé pour abriter des points de deal- Illustration ©  Google Maps
L'immeuble Flandres, gigantesque barre d'habitations de 11 étages, est réputé pour abriter des points de deal- Illustration © Google Maps

Placé en détention provisoire

Une perquisition a ensuite été effectuée par la brigade des stupéfiants dans l'appartement de la "nourrice", occupé par un homme de 58 ans, avec le concours du chien anti-drogue de la brigade canine. Ont ainsi été découverts (et saisis) 11 kg de stupéfiants (résine et cocaïne en plaquettes de 100 et 500 grammes), une importante somme d'argent en liquide, une arme à feu et le matériel nécessaire au conditionnement de la drogue.

Les deux hommes ont été placés en garde à vue. Le principal mis en cause, connu très défavorablement pour trafic de stupéfiants, selon une source proche de l'enquête, a été présenté à un magistrat du parquet de Rouen puis placé en détention provisoire dans l'attente de son jugement. L'autre homme  s'est vu délivrer une convocation par officier de police judiciaire pour le 15 septembre prochain. 


              










- Publicité



Publicité









Publicité


Qui sont les quinze députés élus en Seine-Maritime et dans l'Eure. Ils sont ici