Seine-Maritime : un adolescent interpellé après un refus d'obtempérer avec une voiture volée


Surpris à Canteleu à bord d'une voiture volée, le jeune homme s'est enfui à la vue des policiers. C'est sa mère qui l'a amené à l'hôtel de police le lendemain



Par infoNormandie - Vendredi 23 Avril 2021 à 17:55


Le jeune homme a démarré en trombe à la vue des policiers en civil de la Bac - Illustration
Le jeune homme a démarré en trombe à la vue des policiers en civil de la Bac - Illustration
Deux adolescents de 17 ans ont été placés en garde à vue, à l'hôtel de police de Rouen, pour être entendus dans le cadre d'un vol de voiture.

Mercredi 21 avril, dans la soirée, un équipage de la brigade anti-criminalité (Bac) en patrouille rue des Ormes, à Canteleu, repère un véhicule en stationnement qui est signalé volé depuis décembre 2020. Les policiers se mettent en planque et surveillent le secteur, au cas où...

Il démarre en trombe

Une initiative qui va se révéler payante. Vers 23h45, les policiers voient deux individus s'approcher du véhicule et tandis que l'un fait le guet, l'autre s'installe au volant. Il s'apprête à démarrer quand les gardiens de la paix en civil interviennent pour procéder à un contrôle. Le conducteur enclenche alors une vitesse et démarre en trombe, évitant de justesse de percuter les fonctionnaires. 

Le guetteur, resté sur place, est interpellé. Il est trouvé en possession de deux sacoches, dont l'une appartient au conducteur qui a pris la fuite. Des documents trouvés à l'intérieur permettent ainsi d'identifier le fuyard, âgé de 17 ans.

Sa mère l'amène à l'hôtel de police

Le lendemain matin, les forces de l'ordre se rendent au domicile de sa mère qui déclare que son fils est absent. Consciente des ennuis que le jeune homme peut encourir, elle promet alors de l'amener à l'hôtel de police. De fait, la mère de famille se présente dans l'après-midi avec son fils qui est immédiatement interpellé. 

Placé en garde à vue pour refus d'obtempérer, défaut de permis et recel de vol (le véhicule), le mis en cause sera remis en liberté avec une convocation devant le juge des enfants. Quant à l'autre adolescent, il a été laissé libre



         Partager Partager