Seine-Maritime : armée d’un sabre, une femme interpellée dans la rue à Petit-Quevilly



Mis en ligne le Mercredi 7 Avril 2021 à 11:24

Des soldats de l’opération Sentinelle engagés dans la lutte contre le terrorisme ont appréhendé une femme qui exhibait un sabre lors d’une rixe



La femme a été interpellée par des soldats de l’opération Sentinelle (Vigipirate) - illustration @ préfecture de l’Eure
La femme a été interpellée par des soldats de l’opération Sentinelle (Vigipirate) - illustration @ préfecture de l’Eure
Une femme a été interpellée en possession d’un sabre sur la voie publique, à Petit-Quevilly (Seine-Maritime).

Hier, mardi 6 avril, vers midi, une patrouille de Police secours a été amenée à intervenir place du 8-Mai 45 pour une rixe mettant aux prises plusieurs individus pour une raison ignorée.

Quand les policiers sont arrivés sur place, ils ont en fait constaté la présence de soldats de l’opération Sentinelle qui venaient d’interpeller une femme en possession d’un sabre, dont la lame mesure 60 cm.

Un homme blessé à la tête

La mise en cause, âgée de 39 ans et domiciliée à Sotteville-lès-Rouen, avait accepté de déposer l’arme au sol à la demande des militaires. Elle a été placée en garde à vue pour port d’arme prohibée.

L’un des protagonistes de la rixe, un homme de 43 ans de Petit-Quevilly, blessé à la tête, a été transporté par les sapeurs-pompiers vers l’hôpital le plus proche.

Une enquête a été ouverte afin de faire toute la lumière sur cette affaire. Rien n’indique à ce stade des investigations que la victime a été blessée avec ce sabre.



        

















CRISE SANITAIRE

Covid-19. Taux d’incidence, pression hospitalière, vaccinations : les chiffres en Normandie

Le taux d’incidence a augmenté de 17% en une semaine. Le nombre des hospitalisations et des admissions en réanimation continue de croître