Rouen : un chien policier mordu par un autre chien lors d'une intervention pour un homme armé


Publié le Lundi 14 Novembre à 11:59

La brigade canine est intervenue avec son chien pour épauler la BAC lors de l'interpellation d'un homme armé sur les Hauts-de-Rouen. L'American staff du suspect, en liberté, s'en est pris à plusieurs reprises au chien policier



Le chien des policiers a été mordu au cou et à une cuisse par un American staff - Illustration © Adobe Stock
Le chien des policiers a été mordu au cou et à une cuisse par un American staff - Illustration © Adobe Stock
Un American staffordshire s'en est pris au chien des policiers de la brigade canine qui prêtaient main forte à leurs collègues de la brigade anticriminalité sur une intervention. 

Les faits se sont déroulés dans la nuit du 12 au 13 novembre, vers 2 heures du matin, rue Newton sur les Hauts-de-Rouen. Un peu plus tôt, les forces de l'ordre avaient été avisés par un habitant du quartier qu'un homme se baladait dans la rue avec un fusil.

Il attaque le chien policier

Les hommes de la Bac et de la canine ont été dépêchés sur place et ont remarqué, à leur arrivée, un homme portant une cagoule et des gants qui tentait de dissimuler une arme longue sous un véhicule.

Alors que les policiers s'apprêtaient à contrôler le suspect, le chien de ce dernier, un American staffordshire, s'est approché de façon agressive, obligeant un policier à faire usage d'un pistolet à impulsion électrique (PIE) pour le tenir à distance. L'animal a reculé puis est revenu parvenant à mordre au niveau du cou le chien des policiers qui était muselé et tenu en laisse.

Blessé au cou et à une cuisse

Face à l'agressivité de l'animal, et malgré l'intervention du maître, un des fonctionnaires a dû alors faire usage à nouveau de son pistolet électrique touchant l'American staff  à la cuisse. Ce dernier s'est une nouvelle fois éloigné puis est revenu avec l'intention d'en découdre. Le policier a dû utiliser l'arme non létale une troisième fois pour le mettre en fuite.

Blessé au cou et à une patte, le chien policier a été conduit à la clinique vétérinaire de permanence pour des points de suture. 

Le suspect, un rouennais de 29 ans, alcoolisé, a été interpellé pour détention et port d'arme prohibé de catégorie C. L'arme aperçue par le témoin n'était pas un fusil mais une carabine 22 long rifle qui a été retrouvée sous une voiture. Il a été placé en garde à vue.


              
infoNormandie



























Qui sont les quinze députés élus en Seine-Maritime et dans l'Eure. Ils sont ici




















Recherche sur Google