FAITS DIVERS


Réveillé par les grognements de son chien, il surprend deux cambrioleurs dans sa maison, près de Rouen




Publié le Lundi 10 Août 2020 à 13:51

La victime n'a pas hésité à se lancer, pieds nus, à la poursuite des cambrioleurs. Les auteurs, deux "mineurs isolés", ont été interpellés rapidement par la police



Les grognements du chien n'ont pas dissuadé les cambrioleurs  qui ont fouillé la maison - Illustration © Pixabay
Les grognements du chien n'ont pas dissuadé les cambrioleurs qui ont fouillé la maison - Illustration © Pixabay
Les aboiements de son chien l'ont réveillé alors qu'il dormait à l'étage. En regardant par la fenêtre de sa chambre, il a alors aperçu deux individus qui sortaient de sa maison, les bras chargés d'objets.

La scène se déroule samedi 8 août au petit matin, rue Louvet, à Sotteville-lès-Rouen, dans l'agglomération rouennaise (Seine-Maritime). Vers 7h30, l'occupant des lieux, un homme de 23 ans, est sorti de son sommeil par les grognements persistants de son animal.

Pieds nus, il se lance à leur poursuite

Pour cause, deux individus sont au rez-de-chaussée en train de fouiller la demeure. Ils s'apprêtent à prendre la fuite avec leur butin, quand la victime découvre le pot aux roses. Sans hésiter un instant, il se lance à leur poursuite pieds nus. L'un des voleurs est rattrapé au rond-point du Jardin des Plantes à Rouen. A cet instant, l'individu pose les objets volés à terre et se met en position, prêt à se battre. 

Cependant, l'arrivée en voiture d'un voisin venu prêter main forte à la victime permet, dans la confusion, au cambrioleur de s'enfuir en abandonnant sur place son butin, soit deux ordinateurs portables et une sacoche.

Deux "mineurs isolés", sans domicile fixe

La victime fournit à la police une description précise des deux individus. Leur signalement est alors diffusé par radio à tous les équipages sur le terrain. Moins de vingt minutes plus tard, une patrouille repère deux hommes qui correspondent en tout point au signalement de ceux recherchés. Ils sont interpellés : l'un est âgé de 15 ans, l'autre de 16 ans. Tous deux, "mineurs isolés", déclarent être sans domicile fixe. 

Placés en garde à vue pour vol par effraction, ils ont été déférés lundi matin à l'issue de leur audition, devant un magistrat du parquet de Rouen. 










Accueil Accueil            









 

Suivez-nous sur Facebook