Renforts de police en Seine-Maritime et dans l’Eure : Le Havre et Vernon raflent la mise


10 000 policiers et gendarmes supplémentaires avant la fin de son quinquennat, dans un an : Emmanuel Macron "veut mettre du bleu dans la rue". En Seine-Maritime ce sont 61 policiers qui sont annoncés et 21 dans l'Eure. Décryptage



Par infoNormandie - Lundi 19 Avril 2021 à 20:09


82 policiers supplémentaires auront été affectés en Seine-Maritime et dans l'Eure en cinq ans - Illustration
82 policiers supplémentaires auront été affectés en Seine-Maritime et dans l'Eure en cinq ans - Illustration
A l'occasion de son déplacement sur le thème de la sécurité aujourd’hui à Montpellier (Hérault), le Président de la République a confirmé le déploiement de 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires sur la durée du quinquennat (2017-2022). 

Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, n'avait pas attendu pour dévoiler occasionnellement les noms de certaines villes qui bénéficieront de ces renforts.

16 policiers de plus à Vernon, 5 à Evreux

Ainsi, après les violences urbaines commises dans le quartier de la Madeleine à Evreux le week-end de Pâques, le premier flic de France avait annoncé la création de 21 postes de fonctionnaires de police supplémentaires dans l'Eure : 5 (seulement) à  Evreux, siège de la direction départementale de la sécurité publique (DDSP) et 16 à Vernon, ville où Sébastien Lecornu, ministre des Outre-Mer, est conseiller municipal après avoir occupé le fauteuil de maire.

A signaler aussi un renfort de 10 policiers qui ont déjà pris leurs fonctions au commissariat de Val-deReuil/Louviers. Six autres devraient être affectés dans les prochains mois. 

Une disproportion de traitement que le maire d'Evreux, Guy Lefrand, n'avait pas manqué alors de relever. Se faisant le porte-parole des syndicats de police, il avait jugé cet effort « insuffisant pour mettre un terme aux trafics de stupéfiants qui sont à l'origine des violences urbaines du week-end ».


la ville du Havre bien lotie

Qu'en est-il pour la Seine-Maritime ? La réponse est tombée ce lundi soir, via un communiqué de la préfecture : « à la suite de l’arbitrage du ministre de l’intérieur », les postes de policiers créés sur l’année 2021 seront au nombre de 61, soit 13 pour la circonscription de sécurité publique de Bolbec–Lillebonne et 48 pour celle du Havre, ville où là aussi c'est un ancien membre du gouvernement, Edouard Philippe pour ne pas le citer, qui est à la tête des affaires municipales. 

Aucune annonce, dans l'immédiat, concernant Rouen-Elbeuf alors que les syndicats réclament depuis bien des années un renforcement des effectifs de police. 



         Partager Partager