Leur embarcation tentait de traverser la Manche : 33 migrants, dont des enfants, ramenés à Dieppe


Publié le 09/03/2021 à 14:15 - mis à jour le 09/03 - 19:00

Une embarcation pneumatique, avec à son bord 18 hommes, 5 femmes et 10 enfants, a été contrainte de faire demi-tour. Les migrants avaient pris la mer dans la nuit à Berneval-le-Grand pour tenter de gagner la Grande-Bretagne




Photo © Préfecture maritime / Twitter
Photo © Préfecture maritime / Twitter
Une embarcation avec 33 personnes à bord, dont des enfants, a été arraisonnée, ce mardi 9 mars en fin de nuit, par la gendarmerie maritime alors qu'elle se trouvait en difficulté au large des côtes de la Seine-Maritime, dans la zone de Dieppe. 

Le centre régional de surveillance et de sauvetage (CROSS) Gris-Nez a été prévenu par la  gendarmerie maritime et le sémaphore de la Marine nationale à Dieppe, qu'une embarcation de migrants tentait une traversée dangereuse de la Manche au large de Berneval-le-Grand, au nord-est de Dieppe.
 

Ils refusent l'aide des secours

Des moyens ont été engagés immédiatement, en particulier la vedette côtière de surveillance maritime Yser de la gendarmerie maritime ainsi que la vedette de surveillance régionale Armoise des affaires maritimes pour leur porter assistance. Les migrants ont refusé dans un premier temps cette aide.

Après plusieurs heures en mer, alors que la température de l'air et de l'eau était extrêmement basse, les naufragés (dont 5 femmes et 10 enfants) ont finalement accepté d'être pris en charge à bord des deux vedettes. Leur embarcation semi-rigide d'environ 8 mètres a alors été prise en remorque par l'Armoise.

Un examen au cas par cas, annonce la préfecture

Tous les occupants ont été débarqués à Dieppe en fin de matinée où ils ont été pris en charge pour être examinés par les sapeurs-pompiers avant d'être ensuite accueillis temporairement à la Maison des sports mise à disposition par la mairie de Dieppe avec l'appui du CADA (Centre d'accueil de demandeurs d'asile)  et de la Croix Rouge.

«  Les Services de l'État procèdent à l'examen des situations administratives au cas par cas », indique la préfecture de Seine-Maritime.



              










- Publicité



Publicité









Publicité


Qui sont les quinze députés élus en Seine-Maritime et dans l'Eure. Ils sont ici