Le mode opératoire des voleurs de téléphones portables mis en échec à Evreux et Gravigny



Mis en ligne le Vendredi 26 Février 2021 à 18:54

La réactivité des victimes et en même temps de la police a permis, à quelques heures d'intervalles ,de mettre en échec des voleurs de téléphones portables . Les auteurs, très jeunes, ont été arrêtés



Illustration © Adobe Stock
Illustration © Adobe Stock
Le phénomène tend à prendre de l’ampleur : jeudi 25 février à quelques heures d’intervalle, deux vols de téléphones portables ont été signalés au commissariat de police d’Évreux. Dans les deux cas, les auteurs ont été interpellés.

Scénario (presque) classique : une femme de 32 ans qui avait mis en vente son IPhone 8 sur Facebook a été contactée par un homme déclarant être intéressé. Rendez-vous a été pris : à 13h20, rue de l’Horloge à Évreux.

Il s'empare du téléphone et s'enfuit en courant

Sur place, la femme, accompagnée de son mari, voit arriver un jeune homme. Le prétendu acheteur demande à regarder de plus près le téléphone, mais dès qu’il l’a en main, il prend la fuite en courant avec l’appareil en direction de la rue Chartraine.

Les victimes ont le réflexe d’alerter immédiatement Police secours. Ils fournissent alors la description du voleur qui est ainsi retrouvé rapidement par un équipage du groupe de sécurité de proximité (GSP) rue Jean-Jaurès.

Le suspect, un Ébroïcien âgé de 14 ans, est interpellé. Les policiers découvrent sur lui l’IPhone 8. Entendu en garde à vue, il a été remis à son « civilement responsable ». Il devra se présenter le 1er avril prochain devant le délégué du procureur de la République pour un rappel à la loi.

A Gravigny, même scénario et trois interpellations

Trois heures plus tard, à Gravigny cette fois, une jeune femme de 22 ans est victime de la même mésaventure. Elle aussi a mis en vente téléphone portable, un IPhone 10, sur le Bon Coin. Elle est contactée par un acheteur qui lui donne rendez-vous à 16h30, devant le collège Marcel-Pagnol.

A l’heure fixée, deux individus se présente sur le lieu de la transaction. Le supposé acheteur fait semblant de vérifier le téléphone puis part en courant avec son complice. Un peu plus loin, les deux hommes s’engouffrent dans une Renault Clio au volant de laquelle un complice les attend.

L'IPhone était caché sous le siège

Là encore, la présence d’esprit de la victime, qui a relevé le numéro d’immatriculation, va permettre aux policiers de repérer la voiture et de l’intercepter dans la Côte Henri-Mauduit.

Le conducteur et ses deux jeunes passagers, âgés respectivement de 21, 15 et 16 ans (tous d’Évreux) ont d’abord tenté de nier les faits. Mais la fouille du véhicule par un officier judiciaire du groupe d’appui judiciaire (Gaj) a permis de retrouver l’IPhone 10 caché sous un siège. De plus, le voleur et son complice ont été formellement reconnus par la victime et sa mère qui l’accompagnait.

Le majeur s’est vu notifier une convocation pour le 1er avril devant le délégué du procureur pour un rappel à la loi. Les deux autres sont convoqués devant le juge des enfants pour le 29 avril.
 





        

















CRISE SANITAIRE

Covid-19. Taux d’incidence, pression hospitalière, vaccinations : les chiffres en Normandie

Le taux d’incidence a augmenté de 17% en une semaine. Le nombre des hospitalisations et des admissions en réanimation continue de croître