FAITS DIVERS

Le Havre : blessé de trois coups de couteau en voulant s'interposer dans une dispute


Mercredi 23 Août 2017 à 15:08

Seine-Maritime.


L'auteur de plusieurs coups de couteau qui ont blessé un homme de 26 ans dans une boite de nuit du Havre bénéficiait d'une permission du centre pénitentiaire de Saint-Aubin Routot où il purge une peine de 12 ans de prison.

L'auteur des coups de couteau a été appréhendé quelques heures après les faits près du domicile de sa mère (illustration)
L'auteur des coups de couteau a été appréhendé quelques heures après les faits près du domicile de sa mère (illustration)
Dimanche en fin de nuit, les sapeurs-pompiers sont appelés à intervenir rue des Magasins Généraux au Havre, près de la discothèque K'Liente. À leur arrivée, il prenne en charge un homme blessé au cou et à une épaule. Les plaies dont une fait 20 cm ont été provoquées par une arme blanche. La victime âgée de 26 ans est transportée à l'hôpital Jacques Monod. Ses jours ne sont pas en danger.

Les policiers débutent leur enquête. À sa sortie de l'hôpital, quelques heures après les faits, le blessé vient déposer plainte et livre sa version de ce qui s'est passé. Il déclare être venu boire un verre dans la boîte de nuit. Témoin d'une dispute entre deux hommes, il a voulu s'interposer. C'est à cet instant qu'un des protagonistes lui a donné trois coups de couteau au niveau du cou et sous l'aisselle.

Pas l'intention de tuer

Un ami de la victime lui a prodigué les premiers soins en attendant l'arrivée des pompiers. L'auteur des coups de couteau avait quant à lui quitté les lieux.

Sur la base de plusieurs témoignages, les policiers ont pu rapidement identifier l'individu. Ce dernier a été formellement reconnu par la victime sur une planche photographique. Il a été interpellé par la brigade anti-criminalité dans l'après-midi de dimanche au pied de l'immeuble où réside sa mère au Havre et placé en garde à vue pour tentative d'homicide.

Lors de sa première audition, l'homme, âgé de 25 ans, a d'abord nié les faits. Puis au fil des interrogatoires il a fini par les reconnaître timidement. Il aurait déclaré aux enquêteurs de la brigade d'atteinte aux personnes n'avoir pas eu l'intention de tuer mais seulement de blesser sa victime.

Condamné à 12 ans de prison

Le détenu en permission, incarcéré à la prison de Saint-Aubin Routot, près du Havre, bénéficiait ce week-end d'une autorisation de sortie. Il purge actuellement une peine de 12 ans d'emprisonnement pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Déféré au palais de justice du Havre, hier mardi, il a été mis en examen pour tentative d'homicide par un juge d'instruction et reconduit dans sa cellule.







FAITS DIVERS | A LA UNE | L'INFO EN CONTINU | Les Yvelines | EURE | INFO-ROUTE | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | Contributeurs | Télévision | Horoscope | DIAPORAMA | Lu sur le Web | Vos photos | Tout savoir sur les cookies | infoServices | DOSSIERS