Grand-Quevilly : chameaux, buffles, lamas... victimes d’un acte de malveillance


Vendredi 17 Mai 2019 à 16:26

La clôture électrifiée de l’enclos où se trouvait une quinzaine d’animaux de cirque a été sectionnée intentionnellement en pleine nuit



La présence insolite en pleine nuit de trois chameaux divaguant au milieu de la chaussée n’a pas manqué d’attirer l’attention d’un témoin  - illustration @ Pixabay
La présence insolite en pleine nuit de trois chameaux divaguant au milieu de la chaussée n’a pas manqué d’attirer l’attention d’un témoin - illustration @ Pixabay
Trois chameaux au milieu de la route en pleine nuit ! La scène n’est pas banale. Elle n’a pas manqué en tout cas d’attirer l’attention d’un témoin qui s’est empressé de composer le « 17 ».

Un équipage de police-secours arrive rapidement sur place rue des Martyrs de la Résistance à Grand-Quevilly, dans la banlieue de Rouen. Il est aux alentours de 3h40, ce vendredi 17 mai.

Des buffles, poneys, lamas ...

Les policiers parviennent à retenir les animaux sur place. Puis, ils remarquent la présence d’un cirque installé sur un parking face à la salle du judo-club de Grand-Quevilly et prennent contact avec son responsable.

Les trois chameaux sont ramenés dans leur enclos dont il apparaît que la clôture électrique a été sectionnée intentionnellement.

Le propriétaire du cirque signale aux forces de l’ordre la disparition d’une quinzaine d’autres animaux : sept buffles, trois poneys, deux ânes, deux lamas et deux chevaux !

Acte de malveillance

Des recherches sont entreprises qui permettent de retrouver le reste de la ménagerie en train de divaguer dans un espace herbeux pas loin de la voie rapide Sud III.

Les animaux ont regagné leur enclos sécurisé.

Une enquête a été ouverte. Les premiers éléments font apparaître très clairement que la clôture pourtant électrifiée a été sectionnée délibérément.

Un acte de malveillance qui aurait pu avoir de graves conséquences à la fois pour les animaux et des usagers de la route.


















AGENDA










Suivez-nous sur Facebook