Eure : les policiers de Val-de-Reuil mettent la main sur 160 000€ et 15 kg d’herbe de cannabis !


Un présumé trafiquant de stupéfiants est tombé dans le filet de la police. Il a été mis en examen et placé en détention provisoire. Une information judiciaire a été ouverte


Publié le Lundi 8 Février 2021 à 18:05

Quelque 160 000€ en petites coupures ont été découverts dans une voiture dissimulée dans un box - Illustration © Adobe Stock
Quelque 160 000€ en petites coupures ont été découverts dans une voiture dissimulée dans un box - Illustration © Adobe Stock
Joli coup de filet pour les policiers du commissariat de Val-de-Reuil/Louviers (Eure) assistés de l’unité canine de la sûreté départementale de l’Eure et du service régional de police judiciaire de Normandie. 15 kg d’herbe de cannabis et 160 000€ en petites coupures ont été saisis à Louviers et la région.

Le 2 février, en milieu d’après-midi, des gardiens de la paix du commissariat de Val-de-Reuil sont en patrouille dans les rues de Louviers. Sur leur passage, ils remarquent, au fond d’une allée, une voiture dont le coffre est grand ouvert devant un box dont la porte est elle-même ouverte. Leur attention est d’autant plus attirée que la voiture en question leur parle : ils l’ont repérée quelques jours plus tôt dans d’autres circonstances suspectes.

Le flair policier

Les policiers décident de procéder à quelques vérifications. Le flair policier. Ils constatent alors que le garage abrite un second véhicule autour duquel un homme s’affaire : ce dernier tente curieusement d’ouvrir la portière avec une paire de ciseaux. Surpris, l’individu tente « d’endormir » les fonctionnaires en affirmant que le véhicule est celui d’un ami qui a oublié de lui laisser les clés... Soit.

Oui, mais, une forte odeur de cannabis vient titiller l’odorat des forces de l’ordre qui alertent leur hiérarchie. La commissaire de Val-de-Reuil arrive sur place et, en sa qualité d’officier de police judiciaire (OPJ), procède à une perquisition sur le champ. C’est ainsi qu’elle découvre dans la voiture des têtes de plants de cannabis dans un sac poubelle. L’individu est immédiatement placé en garde à vue.

160 000€ en petites coupures saisis

L’enquête va prendre rapidement une tout autre tournure. La perquisition au domicile du suspect, avec le chien anti-drogue de l’unité canine d’Évreux, permet de découvrir dans une troisième voiture dissimulée dans un box voisin (débusqué par l’animal) la coquette somme de 160 000€ en petites coupures.

A partir de là, le service régional de police judiciaire (SRPJ) et le groupe d’intervention régional (GIR) sont saisis et associés aux investigations.

Placé en garde à vue, le mis en cause, soupçonné d’être à la tête d’un juteux trafic de stupéfiants, est longuement entendu par les enquêteurs. Plusieurs autres personnes sont également auditionnées.

« Une parfaite collaboration entre les services d’enquête »

Seul, le principal suspect a été déféré samedi devant un magistrat du parquet d’Évreux. Il a été mis en examen et placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de Rouen par le juge des libertés et de la détention (JLD)

Une information judiciaire ayant été ouverte, l’enquête se poursuit désormais sur commission rogatoire d’un juge d’instruction.

«  Je me félicite de la parfaite collaboration entre tous les services amenés à travailler sur cette affaire, tant l’unité canine d’Évreux, le SRPJ de Rouen, le GIR de Normandie, la sûreté urbaine de Val-de-Reuil, sans oublier la patrouille qui, grâce à sa réactivité, est à l’origine de la mise au jour de cette affaire », déclare Alexandra Capogna, la patronne du commissariat de Val-de-Reuil-Louviers.