Publié le Jeudi 21 Janvier 2021 à 17:47

Dans l'Eure, il avait foncé sur la voiture des gendarmes à Harcourt : le chauffard, sans permis, est en prison




Il conduisait sans être titulaire du permis et sous l'emprise de stupéfiants, le jeune homme, âgé de 18 ans, avait refusé de s'arrêter à un contrôle de la gendarmerie. Plus grave, il a foncé sur le véhicule pour tenter de s'échapper



Dans la collision, deux gendarmes de Brionne, venus en renfort, ont été blessés légèrement - Illustration
Dans la collision, deux gendarmes de Brionne, venus en renfort, ont été blessés légèrement - Illustration
Une peine de 18 mois de prison, dont 8 mois ferme, a été prononcée par le tribunal judiciaire d’Évreux (Eure) à l’encontre du conducteur qui avait foncé délibérément sur la voiture des gendarmes, le samedi 16 janvier à Harcourt.

Jugé en comparution immédiate pour refus d’obtempérer, conduite sous l’emprise de stupéfiants et défaut de permis, le jeune homme de 18 ans, domicilié à Brionne, a été écroué à la maison d’arrêt d’Évreux à l’issue de l’audience.

Il fonce sur le véhicule de gendarmerie

Lors d’un contrôle routier par les gendarmes du peloton motorisé (PMO) de Courbépine, le conducteur d’une Opel Corsa avait refusé de s’arrêter. Il avait pris la fuite poursuivi par les militaires.

 A lire aussi
Après un périple de quelques kilomètres, il avait été pris en "sandwich" entre deux véhicules de la gendarmerie sur une petite route de campagne à Harcourt (rue Pinchon). Le chauffard n’avait pas hésité alors à foncer sur la voiture des gendarmes de Brionne, venu en renfort, pour tenter de s’échapper.
 

Deux gendarmes blessés

Dans le choc, le jeune conducteur avait été contraint d'abandonner sur place l’Opel Corsa (elle avait terminé sa course dans un champ)  prenant la fuite à pied. Il avait été rattrapé et interpellé ainsi que son passager, âgé de 19 ans.

Transportés à l'hôpital de Bernay pour panser leurs blessures les deux jeunes gens ont été placés en garde à vue dimanche matin. Une perquisition a eu lieu au domicile du conducteur, testé positif aux stupéfiants.

Deux gendarmes (26 et 28 ans) de Brionne avaient été blessés lors de cette interpellation mouvementée.