Eure : quatre blessés, dont deux gendarmes de Brionne, après un refus d'obtempérer à Harcourt


Le jeune automobiliste, sans permis de conduire, a foncé sur la voiture de la gendarmerie pour tenter de s’échapper



Par infoNormandie - Samedi 16 Janvier 2021 à 18:30


Le jeune conducteur, connu des gendarmes, conduisait sans permis - Illustration @gendarmerie
Le jeune conducteur, connu des gendarmes, conduisait sans permis - Illustration @gendarmerie
Deux gendarmes de la brigade de Brionne, dans l'Eure, ont été blessés dans un face-à-face entre leur véhicule et une Opel Corsa qu'ils tentaient d'intercepter. L'accident s'est produit ce samedi 16 janvier vers 11h30, sur une petite route de campagne (la rue Pinchon) à Harcourt.

Un peu plus tôt, des gendarmes du peloton motorisé (PMO) de Courbépine avaient entrepris de contrôler une voiture, dont le comportement des deux occupants leur semblait suspect. Refusant de s'arrêter, le conducteur de l'Opel Corsa a pris la fuite, suivi à distance par le véhicule des militaires.

Il fonce volontairement sur les gendarmes

Arrivée dans le secteur d'Harcourt, la voiture des fuyards s’est engagée sur une route étroite, la rue Pinchon, et s’est retrouvée prise en sandwich entre le véhicule du PMO et un autre de la brigade de Brionne, venu en renfort. Le conducteur de l'Opel se voyant alors coincé, n’a pas hésité à percuter volontairement la voiture des gendarmes de Brionne, terminant sa course dans un champ.

Bien que blessés, les deux gendarmes sont parvenus à interpeller les deux occupants de l'Opel, deux jeunes de 18 et 19 ans, originaires de Brionne et connus défavorablement pour défaut de permis et usage de stupéfiants. Blessés dans le choc, ils ont été transportés à l'hôpital de Bernay.

Les deux gendarmes, âgés de 26 et 28 ans, ont également été conduits, en urgence relative, dans le même hôpital, pour panser leurs blessures. Ils en sont ressortis vers 18h30.

Défaut de permis et refus d’obtempérer

Les mis en cause, qui ont été placés en garde à vue sur leur lit d’hôpital, seront entendus par les enquêteurs dès que leur état de santé le permettra. Le conducteur devra répondre, entre autres délits, de conduite sans permis, refus d'obtempérer, violences sur personne dépositaire de l'autorité publique.

Laurent Hamon, commandant de la compagnie de gendarmerie de Bernay, s'est rendu sur les lieux de l'accident.

L'intervention des secours a mobilisé quinze sapeurs-pompiers, d'Harcourt, Le Neubourg, Amfreville-la-Campagne et de Bernay. La route a été coupée le temps de la prise en charge des victimes et des constatations.




         Partager Partager