FAITS DIVERS

Bombe au lycée de Bolbec (Seine-Maritime) : c'était une fausse alerte, les cours reprennent demain matin


Mercredi 11 Avril 2018 à 19:02

Aucun colis suspect n'a été découvert lors de la fouille de l'établissement qui a été entièrement évacué. Une fausse alerte, a confirmé ce soir la préfecture de Seine-Maritime. Une enquête a été ouverte afin d'identifier l'auteur de cet appel téléphonique malveillant.


Le lycée rouvrira ses portes normalement demain matin, jeudi 12 avril (Illustration)
Le lycée rouvrira ses portes normalement demain matin, jeudi 12 avril (Illustration)
Le lycée polyvalent Pierre de Coubertin à Bolbec (Seine-Maritime) rouvrira ses portes aux heures habituelles demain jeudi 12 avril. L'établissement a été fermé aujourd'hui mercredi une partie de la journée en raison d'une alerte à la bombe, qui s'est finalement avérée être une fausse alerte. 

LIRE ICI. > Alerte à la bombe au lycée de Bolbec (Seine-Maritime) : 500 élèves évacués et fouille de l’établissement

Dès l'appel anonyme reçu vers 11 heures, indiquant qu'une bombe allait exploser dans le lycée du boulevard Georges-Clemenceau, le commissariat de police de Bolbec a mobilisé plusieurs équipages qui se sont rendus sur place, appuyés par des policiers de la brigade anti-criminalité et de la compagnie départementale d'intervention du Havre et de Rouen, soit vingt-cinq hommes. Les 500 élèves ainsi que le personnel enseignant et de service ont été évacués et mis en sécurité.

Une fausse alerte, confirme la préfecture

Deux équipes cynophiles spécialisées dans la recherche d'explosif ont passé au crible le moindre recoin des salles de cours, des ateliers, gymnase et des autres locaux administratifs.

Le service de déminage de la sécurité civile basé à Caen (Calvados) est également intervenu dans l'après-midi pour procéder à des vérifications et à "une levée de doute". Aucun engin suspect n'a été découvert lors de ces recherches qui ont été stoppées à 15h45, indique la préfecture de Seine-Maritime.

« Il s’agissait d’une fausse alerte », ont confirmé ce soir les autorités préfectorales. 

Une enquête a été ouverte par les services de police. Elle permettra probablement d'identifier le propriétaire de la ligne téléphonique qui a été utilisée et, par la même occasion, l'auteur de l'appel.








FAITS DIVERS | A LA UNE | L'INFO EN CONTINU | LES YVELINES | EURE | INFO-ROUTE | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | Contributeurs | Télévision | Horoscope | DIAPORAMA | Lu sur le Web | Vos photos | Tout savoir sur les cookies | infoServices | DOSSIERS