Au Havre, deux lycéens blessés : le tireur détenait une cinquantaine d'armes chez lui



Publié le 09/09/2016 à 18:15





Chez lui, au Havre, les policiers ont découvert un véritable arsenal : une cinquantaine d'armes de toutes natures, dont des couteaux, une hache, des catana... Le jeune homme a 22 ans et était totalement inconnu des services de police jusqu'à mercredi soir. Armé d'un revolver, réplique du fameux 357 Magnum, il a tiré à plusieurs reprises depuis la fenêtre de son appartement sur deux adolescents, un garçon et une fille, âgés de 16 ans, qui sortaient du lycée Porte Océane, tout près de son domicile.

Les deux lycéens ont été blessés légèrement. Ils ont été transportés au centre hospitalier Jacques Monod, à Montivilliers. Le jeune homme s'est vu prescrire 8 jours d'interruption temporaire de travail (ITT), la jeune fille un jour.
 

Depuis la fenêtre de son appartement

La scène se passe mercredi, vers 16 heures. Le conseiller principal d'éducation (CPE) du lycée prévient police-secours. Deux élèves de l'établissement viennent d'être la cible d'un tireur. Par précaution, tous les élèves sont mis à l'abri dans le lycée, en attendant l'arrivée des forces de l'ordre. Les deux victimes expliquent avoir ressenti des douleurs, lui au niveau du ventre puis à une main, elle dans la poitrine. Conduite à l'hôpital, la jeune fille retrouvera une bille en acier blottie dans son soutien-gorge.

Une rapide enquête permet aux policiers de localiser l'endroit d'où les tirs sont partis, au dernier étage d'un petit immeuble situé sur une place tout à côté du lycée.

Un véritable arsenal chez lui

En perquisionnant chez le suspect, les policiers ont découvert un véritable arsenal. Il y en avait dans toutes les pièces de l'appartement.
En perquisionnant chez le suspect, les policiers ont découvert un véritable arsenal. Il y en avait dans toutes les pièces de l'appartement.
Un suspect est interpellé. Il est âgé de 22 ans et n'a jamais fait parler de lui. Le jeune homme, "intégré socialement", indique une source judiciaire, a un travail et un appartement où il vit sans histoire.

L'habit ne fait pas le moine, dit-on. De fait, les policiers iront de surprise en surprise en perquistionnant son domicile. Ils découvrent un impressionnant arsenal : des armes dans toutes les pièces, accrochées aux murs, exposées dans des vitrines, entreposées y compris dans des tiroirs de la salle de bain. Beaucoup de couteaux, notamment à cran d'arrêt, des catanas, épées, battes de base-ball, un arc avec ses flèches, une hache mais aussi des armes d'épaules et de poing de type Airsoff qui tirent des billes en acier. Les enquêteurs en comptabiliseront en tout une bonne cinquantaine ! Toutes ont été saisies et seront détruites sur instruction du magistrat du parquet du Havre.

"Pour m'amuser"

L'arme employée pour tirer sur les deux lycéens a été retrouvée cachée derrière le canapé. Il s'agit d'une réplique d'un 357 magnum qui utilise des cartouches à gaz ce qui permet d'en augmenter la puissance de tir.

Le jeune homme a été interpellé et placé en garde à vue dans les locaux de la sûreté urbaine, chargée de l'enquête. Lors de son audition, il n'a pas démenti être l'auteur des tirs. Il a même énuméré une liste impressionnante de ses victimes : passants, véhicules, chiens, chats, oiseaux...  " C'était pour m'amuser, un passe-temps", aurait-il déclaré aux enquêteurs, conscient des dégâts qu'il pouvait faire. 

Une plainte a par ailleurs été déposée par un automobiliste dont la vitre du véhicule a été brisée par des billes en acider dans le même secteur. 

Selon le psychiatre qui l'a examiné pendant sa garde à vue, le jeune homme "souffrirait de perversion"".

​Appel à témoin

Le jeune homme a été remis en liberté. Le parquet a ordonné aux policiers de poursuivre leurs investigations afin d'établir si le tireur n'a pas fait d'autres victimes. Un appel à témoins est lancé par les enquêteurs : 02.32.74.38.40 (groupe de voir publique).












L'info en live
L'info en live le 16/10/2019

Perturbations sur certaines lignes du réseau Twisto à Caen, jeudi 17 octobre

Demain Jeudi 17 octobre, en raison d’un mouvement social de 59 minutes chez l’un des sous-traitants, des perturbations sont à prévoir sur certaines...

L'info en live le 16/10/2019

Vacances de la Toussaint : Bison futé voit du vert partout sur les routes

Pour ce premier week-end des vacances de la Toussaint, c’est seulement le vendredi 18 octobre que les départs seront véritablement importants, aux...

L'info en live le 16/10/2019

Feu de chambre à Angerville-la-Campagne : une fillette légèrement intoxiquée

Les sapeurs-pompiers de l’Eure sont intervenus, mardi 15 octobre, vers 16h30 rue des Bleuets à Angerville-la-Campagne, près d’Évreux, où un...








AGENDA









Suivez-nous sur Facebook