Altercation mortelle entre deux cousins près de Rouen : un homme de 28 ans placé en garde à vue



Mis en ligne le Lundi 3 Mai 2021 à 15:01

Le drame s'est déroulé le matin du 1er mai, rue Martin à Caudebec-lès-Elbeuf. Déféré au parquet, qui a ouvert une information, l'auteur présumé des violences a été mis en examen et placé en détention provisoire



L'enquête des policiers a permis d"établir dans quelles circonstances le jeune homme a été mortellement blessé - Illustration
L'enquête des policiers a permis d"établir dans quelles circonstances le jeune homme a été mortellement blessé - Illustration
Un jeune homme a succombé à ses blessures suite à une altercation avec un membre de sa famille. Le drame s'est déroulé samedi 1er mai, à Caudebec-lès-Elbeuf (Seine-Maritime). La victime, âgée de 19 ans et originaire d'Elbeuf, gisait allongé sur le trottoir à hauteur du 12, rue Martin, lorsque les secours sont arrivés, peu avant 6 heures.

Présentant des plaies et hématomes sur le visage, l'homme a été pris en charge par les sapeurs-pompiers puis par une équipe du SAMU. Malgré les soins prodigués, il n'a pas survécu à ses blessures. Le médecin urgentiste a délivré un certificat de décès avec obstacle médico-légal. Une autopsie devrait être ordonnée par le parquet. 

Mis en examen et placé en détention provioire

L'enquête ouverte immédiatement par la sûreté départementale a permis d'identifier très rapidement l'auteur présumé des violences. Il s'agit d'un cousin du jeune homme âgé de 28 ans et domicilié à Saint-Pierre-lès-Elbeuf. Ce dernier avait été répéré à l'arrivée des pompiers, alors qu'il venait de quitter les lieux du drame pour aller se réfugier dans une habitation voisine. Il a été interpellé.

Lors de ses auditions, sous le régime de la garde à vue, le mis en cause a déclaré avoir eu une violente altercation avec son cousin, pour des raisons qui les enquêteurs vont devoir déterminer. Il a été déféré dans l'après-midi devant un magistrat du parquet de Rouen qui a ouvert une information judiciaire du chef « violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner ». Le mis en cause a été mis en examen et placé en détention provisoire. 

L'enquête se poursuit sur commission rogatoire du juge d'instruction désormais en charge du dossier.





         Partager Partager