FAITS DIVERS

Yvelines : 19 kg de résine de cannabis et près de 1000€ saisis à Carrières-sous-Poissy


Mardi 20 Février 2018 à 19:11

Deux jeunes gens soupçonnés de se livrer à un trafic de stupéfiants ont été placés en détention provisoire. Ils ont été interpellés grâce à un renseignement recueilli par les policiers.


La drogue et l'argent ont été découverts lors de la perquisition effectuée dans un pavillon placé sous surveillance policière (Photo © DDSP78)
La drogue et l'argent ont été découverts lors de la perquisition effectuée dans un pavillon placé sous surveillance policière (Photo © DDSP78)
Le jeudi 15 février, les enquêteurs chargés de la lutte contre les stupéfiants au commissariat de Conflans-Sainte-Honorine sont informés qu’une quantité importante de résine de cannabis est entreposée dans un pavillon à Carrières-sous-Poissy (Yvelines). Une surveillance est rapidement mise en place et permet aux policiers de constater plusieurs allées et venues suspectes au niveau de ce pavillon.

Deux jours plus tard, les policiers investissent le pavillon suspect et interpellent les trois occupants des lieux. Lors de la perquisition qui s'ensuit ils découvrent 19 kg de résine de cannabis et la somme de 990 €.

Il servait de nourrice

En garde à vue, le propriétaire du pavillon reconnait immédiatement les faits et indique conserver la drogue depuis 3 semaines environ pour le compte d’un individu. Il explique qu'il sert de nourrice en échange de 50 g de résine de cannabis destinés à sa consommation personnelle.

Lors de son interrogatoire, il met hors de cause les deux autres hommes interpellés avec lui. Entendus à leur tour, ces derniers, âgés de 20 et 45 ans et domiciliés à Carrières-sous-Poissy, nient toute implication dans le trafic et déclarent être de simples consommateurs. Leur garde à vue est levée et un rappel à la loi leur est notifié.

Placés en détention provisoire

Le véritable propriétaire de la résine de cannabis est finalement identifié et interpellé. S'il en reconnait la propriété pour une part limitée (900 g), il affirme que le reste de la matière appartient à un autre individu. Il indique revendre du cannabis par plaquettes mais affirme encore que l'argent retrouvé à son domicile sont en fait les économies de son frère. 

Sur instruction du magistrat du parquet de Versailles, les deux mis en cause âgés de 18 et 19 ans, également de Carrières-sous-Poissy, ont été déférés et écroués.
 








FAITS DIVERS | A LA UNE | L'INFO EN CONTINU | Les Yvelines | EURE | INFO-ROUTE | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | Contributeurs | Télévision | Horoscope | DIAPORAMA | Lu sur le Web | Vos photos | Tout savoir sur les cookies | infoServices | DOSSIERS