L'Info en continu

FAITS DIVERS

Une famille de forains attaquée par trois malfaiteurs près d'Evreux : la gendarmerie lance un appel à témoins


Publié le 19/01/2018 à 17:33

La gendarmerie de l'Eure a lancé un appel à témoin à la suite de la violente agression dont a été victime une famille de forains implantée à Huest, près d'Evreux. Trois malfaiteurs qui ont pris la fuite à bord d'une voiture blanche sont activement recherchés.


De gos moyens de recherche ont été dép^loyés dans le département. Les agresseurs n'ont pas été retrouvés (Illustration © Gendarmerie)
De gos moyens de recherche ont été dép^loyés dans le département. Les agresseurs n'ont pas été retrouvés (Illustration © Gendarmerie)
Les faits se sont déroulés hier, jeudi 18 janvier, vers 14h30. Les membres d’une famille de forains demeurant dans une zone résidentielle de  la commune  ont été attaqués par trois individus armés et les visages dissimulés. Les agresseurs ont porté plusieurs coups violents aux victimes avant de dérober une faible somme d’argent dans une caravane. Ils ont pris ensuite la fuite à bord d’une voiture blanche.

Aussitôt avisée des faits, la gendarmerie a déployé une important dispositif de recherche : plusieurs patrouilles des compagnies de gendarmerie de Louviers, d’Evreux et de l’escadron de sécurité routière de l’Eure ont ainsi été mobilisés.

Un hélicoptère de la gendarmerie ainsi que les commissariats de police d’Evreux et de Vernon ont également été associés aux recherches, qui n’ont toutefois pas permis de retrouver les malfaiteurs.

Anonymat garanti pour les témoins

Les investigations ont été confiées à la brigade de recherches (BR) de la gendarmerie de Louviers avec l’appui de la brigade de gendarmerie de Pacy-sur-Eure et de la cellule d’identification criminelle de la gendarmerie de l’Eure, sous l’autorité du parquet d’Evreux.

La gendarmerie a lancé ce soir un appel à témoin et invite toute personne susceptible d’apporter leur aide aux investigations à se présenter à la gendarmerie de Louviers, à la gendarmerie de Pacy-sur-Eure ou à composer le « 17 ». « L’identité des témoins redoutant des représailles pourra être préservée », indique la gendarmerie.