FAITS DIVERS


Un chauffeur de bus roué de coups par quatre passagers, cette nuit près de Rouen




Publié le Jeudi 3 Septembre 2020 à 11:01

L’agression s’est produite hier vers 23h20, sur la ligne F3 entre Saint-Étienne-du-Rouvray et Oissel. Blessé au visage, le conducteur de bus a été conduit à l’hôpital



L’agression s’est produite dans un bus de la ligne F3 qui dessert Oissel - illustration
L’agression s’est produite dans un bus de la ligne F3 qui dessert Oissel - illustration
Un chauffeur de bus a été violemment agressé et blessé au visage par quatre individus entre Saint-Etienne-du-Rouvray et Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime). Son état a nécessité son transport au CHU de Rouen.

Les faits se sont déroulés hier, mercredi, peu après 23 heures, dans un bus du réseau Astuce de la ligne F3 qui dessert Oissel. Quatre jeunes passagers ont demandé au conducteur de s’arrêter pour les déposer entre deux stations, ce que le règlement ne permet pas, sauf en cas d'extrême urgence.

Mécontent d’avoir essuyé un refus, l’un des individus a alors escaladé la protection en plexiglas censée "isoler" le conducteur pour sa sécurité et a frappé ce dernier à plusieurs reprises. Les trois autres s’en sont pris également à lui, le rouant de coups sur le haut du corps et lui crachant au visage.

Les agresseurs ont ensuite pris la fuite. Ils sont naturellement recherchés activement. 

Le conducteur transporté au CHU

La victime, âgée de 43 ans, a dû être transportée par les sapeurs-pompiers aux urgences de l’hôpital Charles-Nicolle.

Une enquête a été ouverte par la police pour violences volontaires en réunion sur personne chargée d’une mission de service public.

L’exploitation des images de vidéosurveillance - les bus étant équipés en principe de caméras - devrait permettre aux enquêteurs de recueillir de précieux éléments quant aux auteurs des violences qui portaient obligatoirement un masque.

Le préfet de Seine-Maritime : «  Une agression inacceptable »

La préfecture a publié ce communiqué suite à cette agression :

«  Hier soir, mercredi 3 septembre à 23h30 à Saint-Étienne-du-Rouvray, un conducteur de transport en commun de la TCAR a subi les violences de quatre individus auxquels il n'avait pas permis de descendre hors des arrêts prévus.

Les agresseurs ont franchi la protection les séparant du conducteur, puis lui ont porté de multiples coups au visage. Une enquête est en cours.

Pierre-André Durand, préfet de la région Normandie, préfet de la Seine-Maritime, condamne avec force cette agression inacceptable et apporte tout son soutien à la victime. »











Accueil Accueil            





 

Suivez-nous sur Facebook