Seine-Maritime : son ADN permet de l'identifier un an après un cambriolage à Déville-lès-Rouen



Mis en ligne le Vendredi 7 Mai 2021 à 17:25

Les enquêteurs savent faire preuve de patience dans certaines affaires. L'auteur d'un cambriolage commis à Déville-lès-Rouen le 15 mai 2020 a pu être identifié grâce à une empreinte génétique, et interpellé en début de semaine



Le cambrioleur présumé de Déville-lès-Rouen est connu des services de police pour avoir été impliqué dans des affaires de vols par effraction - Illustration © Adobe Stock
Le cambrioleur présumé de Déville-lès-Rouen est connu des services de police pour avoir été impliqué dans des affaires de vols par effraction - Illustration © Adobe Stock
Il avait besoin d'argent, alors pour s'en procurer, il est entré par effraction dans une maison à Déville-lès-Rouen et a dérobé des bijoux et du matériel informatique. Les enquêteurs de la sûreté départementale de Seine-Maritime ont rattrapé le cambrioleur près d'un an après les faits.

Le 15 mai 2020, il y a donc bientôt un an, les propriétaires d'une maison à Déville-lès-Rouen déposent plainte. Ils ont constaté que leur logement a été fouillé, en leur absence. Le ou les cambrioleurs ont pénétré en fracturant la baie en double vitrage de la salle à manger  à l'aide d'une statuette trouvée dans le jardin. Toutes les pièces ont été fouillées et des bijoux et du matériel informatique ont disparu.

Identifié grâce à son ADN

Des constatations de police technique et scientifique vont permettre de relever des traces, dont une empreinte génétique (ADN).  Reste à savoir si cet ADN est déjà présent dans le fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG), qui répertorie toutes les empreintes relevées ici et là, au gré des enquêtes, par les services de police et de gendarmerie. 

La réponse - positive ou négative - peut parfois demander du temps à arriver, selon la priorité et la gravité des faits. Dans le cas du cambriolage de Déville-lès-Rouen, l'empreinte a matché avec celle d'un homme déjà inquiété dans des affaires de vols par effraction.  C'est ainsi que l'auteur présumé du cambriolage commis à Déville-lès-Rouen. Il s'agit d'un homme de 46 ans domicilié dans un foyer à Rouen. Convoqué à l'hôtel de police, en début de semaine (le 4 mai), le suspect a été interpellé sur le champ.

Un gros besoin d'argent

Lors de son audition en garde à vue il a reconnu être l'auteur du vol par effraction, et avoir agi seul. « J'avais un gros besoin d'argent », a-t-il déclaré aux enquêteurs du groupe cambriolages, tout en affirmant avoir revendu les bijoux et le matériel informatique. 

Présenté mercredi 5 mai devant un magistrat du parquet de Rouen, le quadragénaire devait être jugé en comparution immédiate, mais son avocat à demander un délai supplémentaire pour préparer la défense de son client. Remis en liberté, le mis en cause a été placé sous contrôle judiciaire jusqu'à son procès fixé au 26 mai prochain. 



         Partager Partager