Seine-Maritime : elle frappe deux femmes, dont une enceinte, à coups de fouet en gare de Oissel


Publié le 13/06/2022 à 14:20 - mis à jour le 13/06 - 19:32




La quadragénaire a été placée en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention - illustration
La quadragénaire a été placée en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention - illustration
Deux femmes, dont une enceinte, ont été agressées alors qu’elles se trouvaient dans l’enceinte de la gare SNCF de Oissel (Seine-Maritime).

Vendredi 10 juin, en fin de nuit, une femme enceinte de 27 ans est frappée à coups de fouet par une autre femme qui lui a d’abord craché dessus sans aucune raison.

Frappée avec un fouet et jetée au sol

La victime expliquera aux policiers que son agresseuse est partie après lui avoir asséné des coups de fouet, puis est revenue quelques instants plus tard et l’a frappée cette fois derrière le crâne, avant de l’entraîner au sol en lui tirant les cheveux.

Grâce à la description fournie par la victime, les policiers ont retrouvé rapidement, dans Oissel, la mise en cause en possession dans son sac à main d’un fouet qui a été saisi pour les besoins de l’enquête. Il s’agit d’une femme âgée de 49 ans, domiciliée à Elbeuf-sur-Seine.

Une deuxième victime

Interpellée, la quadragénaire a été formellement reconnue par la jeune femme laquelle s’est vue délivrer un certificat médical avec trois jours d’interruption temporaire de travail.

Les policiers ont entendu une autre victime, une femme de 65 ans, agressée le même matin par la même personne alors qu’elle se trouvait au guichet de la gare. Elle aussi a été frappée à coup de fouet sans aucune raison.

Placée en garde à vue pour violences volontaires, l’auteure des faits a été déférée hier dimanche en début d’après-midi au magistrat du parquet de permanence. Elle a été placée en détention provisoire.


              










- Publicité



Publicité









Publicité


Qui sont les quinze députés élus en Seine-Maritime et dans l'Eure. Ils sont ici