FAITS DIVERS


Rouen : un couple passé à tabac après avoir demandé à trois jeunes de faire moins de bruit




Publié le Lundi 10 Août 2020 à 11:39

Les auteurs des violences ont été interpellés peu après les faits par la brigade anti-criminalité. Ils ont été déférés hier soir au palais de justice



Les recherches entreprises par la BAC à partir de la description fournie par les victimes ont permis de retrouver et d'interpeller rapidement les agresseurs - Illustration © Adobe Stock
Les recherches entreprises par la BAC à partir de la description fournie par les victimes ont permis de retrouver et d'interpeller rapidement les agresseurs - Illustration © Adobe Stock
Un homme a été roué de coups et sa conjointe jetée au sol près de chez eux, à Rouen (Seine-Maritime), après avoir demandé à un groupe de jeunes de faire moins de bruit. 

Dans la nuit du vendredi au samedi 8 août, vers 1h50, un couple a été violemment pris à partie dans la rue par trois individus, avenue Champlain sur la rive gauche (près du pont Pierre-Corneille). Les victimes, un homme de 33 ans et sa compagne de 27 ans, leurs auraient demandé de faire moins de bruit. Une remarque qui a fait réagir deux des trois noctambules : ils ont poussé la femme la faisant tomber lourdement au sol, puis s'en sont pris à son conjoint qui a été roué de coups.

Les secours sont alertés, ainsi que les services de police. La femme est sous le choc, son compagnon, lui, présente de nombreuses plaies au visage et sur le corps. Tous deux sont pris en charge par les sapeurs-pompiers et transportés pour des soins aux urgences du CHU de Rouen. Lui s'est vu délivrer un certificat médical avec dix jours d'interruption temporaire totale de travail (ITT), elle avec quatre jours d'ITT.

Interpellés par la BAC, place Carnot

Le signalement des agresseurs fourni par les victimes et des témoins ont permis aux policiers de la brigade anti-criminalité (BAC) de les retrouver. Trois individus, dont la description correspond, sont interpellés place Carnot, pas très loin du lieu de l'agression. Ils sont emmenés à l'hôtel de police et placés en garde à vue pour violences volontaires en réunion.

Le plus âgé (24 ans) est rapidement mis hors de cause dans les violences, en revanche les deux autres, âgés de 20 et 21 ans, domiciliés à Rouen, sont formellement reconnus par les victimes et témoins. Ils ont été présentés dimanche soir au magistrat de permanence au parquet de Rouen.











Accueil Accueil            





 

Suivez-nous sur Facebook