Rouen : surveillés par la brigade anti-criminalité, trois voleurs à la roulotte piégés



Publié le 08/10/2019 à 08:29

Entre autres missions anti-délinquance, la BAC mène une lutte inlassable contre les vols à la roulotte, un phénomène récurrent dans l'agglomération rouennaise



Illustration
Illustration
La nuit tous les chats sont gris, selon l’expression bien connue. Pas pour les policiers de la brigade anti-criminalité (BAC) de Rouen qui mènent (entre autre) une lutte inlassable contre les vols à la roulotte, de nuit comme de jour.

Dernier exemple en date : à quelques heures d’intervalle, dimanche 6 octobre, ces gardiens de la paix, qui travaillent en civil, ont interpellé trois « roulottiers  » en flagrant délit.

Il casse la vitre et s’empare du sac à main

Les policiers en patrouille rue des Faulx, dans le secteur de l’hôtel de ville de Rouen, repère un homme qui semble s’intéresser aux voitures en stationnement. Plus particulièrement à une Peugeot 5008.

Le suspect jette soudainement une grosse pierre dans la vitre de la portière, se penche à l’intérieur de l’habitacle, saisit le sac à main sur le siège et s’enfuit en dissimulant son butin sous son blouson.

L’homme est interpellé un peu plus loin et placé en garde à vue. Il est âgé de 51 ans et vit dans un foyer à Rouen. Le sac a été restitué au propriétaire de la voiture, un homme de 47 ans originaire du Val de Marne, en région parisienne.

Enfermé dans les toilettes d’un kebab

Le même jour, à 22h20, même scénario : la BAC surprend trois individus près d’un véhicule de société (une Peugeot 3008), rue Amédée-Dormoy à Rouen. Les policiers les observent discrètement : tandis que l’un fait le guet, le second a la tête dans le coffre, le troisième est dans l’habitacle en train de fouiller.

A la vue des forces de l’ordre, les roulottiers prennent la fuite en courant. Deux d’entre eux se réfugient dans un restaurant kebab avenue du Mont-Riboudet. L’un, âgé de 18 ans, est retrouvé enfermé dans les toilettes en possession d’un couteau, le second, du même âge, est arrêté dans le restaurant.

Les deux jeunes gens originaires de Maromme et de Barentin ont été placés en garde à vue. Malgré les recherches, le troisième n’a pas été retrouvé.




















AGENDA









Suivez-nous sur Facebook