Près de Rouen, le cultivateur d'herbe de cannabis était recherché pour violences avec arme



Publié le 02/01/2017 à 20:48



Des plants de cannabis en culture ont été découverts dans le logement du suspect (photo@gendarmerie)
Des plants de cannabis en culture ont été découverts dans le logement du suspect (photo@gendarmerie)
Dans le cadre d'une enquête pour violences avec arme, les gendarmes ont confondu un jeune homme âgé de 18 ans qui cultivait de l'herbe de cannabis chez lui. Le suspect a été arrêté à son retour de Hollande, le lendemain du réveillon.


Vendredi 30 décembre en fin d’après-midi, les gendarmes de la communauté de brigades de Saint-Jacques-sur-Darnétal (Seine-Maritime), participent à une enquête ouverte pour violences avec arme. Ils procèdent à l'audition d'une victime dont la voiture a été endommagée par des tirs au pistolet à plomb de gros calibre.

Une plantation de cannabis chez lui

Les investigations suivent leur cours et permettent d'identifier rapidement l'auteur présumé des faits, un jeune homme domicilié à Darnétal, près de Rouen. Dès le lendemain, samedi 31 décembre, vers 17 heures, les gendarmes se présentent au domicile de ce suspect qui est absent : il est parti réveillonner en Hollande. Qu'à cela ne tienne, une perquisition est effectuée dans son logement. "Les gendarmes ne trouvent pas l'arme recherchée mais découvrent une belle plantation de cannabis dans une petite serre aménagée, ainsi que des pots avec divers produits", relate la gendarmerie de l'Eure sur sa page Facebook.

Arrêté à l'heure du thé

Les enquêteurs patientent et surveillent discrètement le retour de l'homme qui les intéresse. A l'heure du thé, le lendemain ils sonnent à la porte de l'individu revenu des Pays-Bas les bras chargés. "Il a rapporté de son voyage de magnifiques cookies et cupcakes au cannabis qui s’ajoutent aux premières saisies", précisent encore les gendarmes. Qui ironisent : "Dealer, c’est pas du gâteau tous les jours !"

Le mis en cause a été placé en garde à vue et les produits stupéfiants ont été saisis en vue de leur destruction. Il a été remis en liberté aujourd'hui lundi, avec une convocation devant le tribunal correctionnel de Rouen pour les prochaines semaines.












Le live
le 13/10/2019

Un pavillon embrasé à Boos (Seine-Maritime), deux personnes intoxiquées

Deux des trois occupants d'un pavillon ont été transportés au CHU de Rouen, légèrement intoxiqués dans l'incendie de leur pavillon square des...

le 11/10/2019

Feu de transformateur sur la zone portuaire du Havre

Plusieurs entreprises de la zone portuaire du Havre à Rogerville (Seine-Maritime) ont été privées d'électricité ce vendredi matin, à partir de 9...








AGENDA









Suivez-nous sur Facebook