FAITS DIVERS


Mantes-la-Jolie : dénoncés par un informateur anonyme, deux frères en prison pour trafic de drogue




Publié le Mercredi 16 Septembre 2020 à 15:39

Près d’un kilo de résine de cannabis et 12.000€ ont été saisis par les policiers au domicile de deux frères, dénoncés par un informateur anonyme



Les deux frères avaient loué un appartement dans une résidence cossue et tranquille de la rue de la Tour Grise - illustration @ Google Maps
Les deux frères avaient loué un appartement dans une résidence cossue et tranquille de la rue de la Tour Grise - illustration @ Google Maps
Deux frères, originaires de Mantes-la-Jolie (Yvelines), sont tombés dans le filet des enquêteurs du groupe de lutte contre les stupéfiants. Les investigations ont permis de les confondre dans un trafic de résine de cannabis.

L’enquête débute le 31 août dernier, après qu’un renseignement anonyme soit parvenu au commissariat de Mantes-la-Jolie, à propos d’un trafic de stupéfiants, rue de la Tour Grise à Mantes la Jolie. Une enquête préliminaire est alors ouverte et confiée au groupe de lutte contre les stupéfiants.

La drogue cachée dans une voiture

Les premières investigations permettent de constater que deux frères louent un appartement dans une résidence calme et sécurisée de la rue en question.

La même enquête met aussi en évidence que les riverains ont remarqué des allées et venues d’inconnus n’habitant pas dans la résidence. L’appartement des suspects est rapidement localisé et placé sous étroite surveillance.

Après avoir rassemblé de nombreux éléments, le 2 septembre, les policiers passent à l’action assistés de chiens spécialisés dans la recherche de stupéfiants. La fouille des parties communes de l’immeuble et du parking met en évidence des traces de stupéfiants.

Un véhicule, sans propriétaire, mais se trouvant sur la place attitrée des frères, est marqué par le chien stups. Près d’un kilo de résine de cannabis est ainsi découvert dans ce véhicule.

L’ainé des frères passe des aveux

Les deux frères sont placés en garde à vue. Les perquisitions effectuées dans l’appartement en location et à leur domicile permettent de découvrir 12.000 euros en petites coupures.

Lors de leur audition sous le régime de la garde à vue, les mis en cause nient dans un premier temps toute implication dans du trafic de stupéfiants, mais reconnaissent cependant que l’argent découvert leur appartient. Finalement, l’aîné des frères va reconnaître les faits et prendre à sa charge l’organisation de ce trafic de résine de cannabis.

Présentés tous les deux au palais de justice de Versailles, ils ont été jugés en comparution immédiate et condamnés chacun à une peine de trois ans de prison ferme.










Accueil Accueil            









 

Suivez-nous sur Facebook