Le Petit-Quevilly : l'employé indélicat du bar-tabac puisait dans le tiroir-caisse de son patron


Publié le Vendredi 4 Novembre à 11:36

Un jeune homme de 18 ans, employé dans un bar-tabac de Petit-Quevilly, avait trouvé la parade pour améliorer ses revenus. Mais il a été démasqué par la vidéo-surveillance



Plusieurs centaines d'euros ont été prélevés dans le tiroir-caisse par l'employé indélicat du bar-tabac - Illustration © Pixabay
Plusieurs centaines d'euros ont été prélevés dans le tiroir-caisse par l'employé indélicat du bar-tabac - Illustration © Pixabay
Un gérant d'un bar-tabac-presse de Petit-Quevilly, dans l'agglomération de Rouen, a découvert le pot aux roses grâce à la vidéo-surveillance de son magasin. Depuis quelque temps, sans s'en rendre compte, un de ses salariés pour le moins indélicat avait la fâcheuse manie de se servir dans la caisse. Il aurait ainsi détourné pour un total de plusieurs centaines d'euros.

Démasqué par hasard

L'affaire débute fin octobre. Un client se présente au bar-tabac pour faire vérifier un ticket Parions Sport. Il est fort déçu d'apprendre que le ticket est perdant. Persuadé du contraire, le joueur se renseigne et constate qu'il a bien gagné 100 euros. Il revient quelques jours tard faire une réclamation chez le buraliste. Cette fois, il a affaire au gérant.

Ce dernier procède alors à des vérifications. En visionnant les images de la vidéo-surveillance, il s'aperçoit que son employé après le départ du client a pris de l'argent dans la caisse et l'a mis dans sa poche. 

La vidéo-surveillance parle

Le commerçant n'est pas au bout de ses surprises. En remontant le temps, il découvre que ce même salarié, âgé de 18 ans, n'est pas à son coup d'essai. Il a constaté en effet que ce dernier détournait à son profit l'argent déposé par un complice sur son compte Nickel, une banque en ligne disponible uniquement chez les buralistes.

Sauf que l'employé chargé de la transaction mettait l'argent dans sa poche et quand son complice revenait plus tard pour retirer l'argent qu'il était censé avoir déposé sur son compte l'employé puisait dans la caisse.

Le salarié indélicat a été filmé à au moins six reprises en train de mettre la main dans le tiroir-caisse de son employeur et soustraire des sommes allant de 100 à 250 euros. Le montant du préjudice n'est pas tout à fait établi. 

Le jeune homme a été interpellé hier, jeudi 3 novembre, et placé en garde à vue.    

              
infoNormandie



























Qui sont les quinze députés élus en Seine-Maritime et dans l'Eure. Ils sont ici




















Recherche sur Google