infoNormandie infoNormandie











infoNormandie.com



 









Le Havre : la fausse vendeuse de calendriers subtilisait la carte bancaire de ses victimes


Publié le Jeudi 15 Décembre 2016 à 11:34

Douze personnes âgées ont été escroquées.


Une douzaine de personnes âgées ont été piégées par la pseudo-vendeuse de calendriers (Illustration©infonormandie)
Une douzaine de personnes âgées ont été piégées par la pseudo-vendeuse de calendriers (Illustration©infonormandie)
Un couple de pseudo-vendeurs de calendriers, confondu dans au moins douze vols par ruse commis au préjudice de personnes âgées de la région havraise, a été arrêté par la police du Havre. Le montant total du préjudice s'élève à plus 10 000€.

Les auteurs d'une série d'escroquerie dont les victimes sont des personnes âgées ont été placés en garde à vue au Havre. Ils ont été interpellés mardi 13 décembre en flagrant délit. Ils s'apprêtaient, en effet, à retirer de l'argent à un distributeur automatique avec une carte bancaire subtilisée quelques instants plus tôt à une vieille dame.

Escroquée de 600 €

Les faits. Le 31 octobre dernier, le groupe de voie publique de la sûreté urbaine du Havre est saisi d'une plainte déposée par une femme de 82 ans. Cette dernière raconte aux policiers qu'une inconnue est venue chez elle pour lui vendre un calendrier. N'acceptant pas d'argent liquide, la pseudo-vendeuse est parvenue à convaincre l'octogénaire de lui confier sa carte bancaire et son code secret, afin de prélever la somme fixée à l'aide d'un terminal bancaire. Au moment de procéder à la transaction, la démarcheuse explique qu'elle a oublié - curieusement - le fameux terminal dans sa voiture et se propose donc d'aller le chercher. Mais voilà, l'inconnue part avec la carte bancaire. Sans jamais revenir...  

Alertés, les policiers du Havre constateront plus tard que la carte bancaire de la victime a été utilisée à deux reprises dans des distributeurs automatiques (DAB) de la région. Un montant total de 600 € a été retiré.

Démasqués grâce à la vidéo-surveillance

Plusieurs autres plaintes (12 en tout) sont déposées au commissariat havrais. Toutes les victimes sont des personnes âgées. Le mode opératoire et le signalement de la vendeuse de calendriers correspondent en tous points. La femme est parfois accompagnée d'un homme. Les enquêteurs font le tour des DAB et des commerçants où le couple d'escrocs a sévi. Ils visionnent les images enregistrées par la vidéo-surveillance et arrivent à la conclusion qu'il s'agit dans tous les cas de la même femme et du même homme. Reste alors à les identifier et surtout à les localiser. Ce qui ne tarde pas : elle est âgée 42 ans, lui de 44, tous deux sont membres de la communauté des gens du voyage installée dans la région havraise.

Le 12 décembre, les policiers obtiennent le feu vert du parquet pour procéder à l'interpellation des suspects. Dès le lendemain, un dispositif de surveillance est mis en place qui permet de suivre le couple à la trace. La femme, seule, est repérée alors qu'elle tente de s'en prendre successivement, sans y parvenir, à trois personnes âgées. Elle aborde finalement une quatrième personne âgées pour lui proposer cette fois un colis. Elle parvient à l'embrouiller et à lui voler sa carte bancaire et son code, avant de disparaître.

Interpellés en flagrant délit à un DAB

A distance, les policiers constatent que la voleuse s'engouffre dans une voiture au volant de laquelle l'attend un complice. Ils remarquent également la présence d'un adolescent. Le véhicule démarre et s'arrête plus loin à proximité d'une banque. La femme enfile alors une perruque, descend et se dirige vers le distributeur de billets. Elle est immédiatement interpellée en flagrant délit alors qu'elle s'apprête à retirer de l'argent. L'homme est également appréhendé, ainsi que le jeune passager âgé de 15 ans.

Une perquisition est effectuée dans la foulée à leur domicile avec le concours de la Compagnie départementale d'intervention (CDI). Là, les enquêteurs retrouvent des chèques vierges, des perruques, quelques calendriers et 1 000€ en espèces. Ils saisissent également des vêtements qui ont été utilisés lors des vols par ruse ainsi qu'une machine à laver achetée avec une carte bancaire volée. 

Le couple a été déféré au palais de justice du Havre



















Publicité.





















Suivez-nous sur Facebook



L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31