Elections régionales 2015

La Normandie conquérante d'Hervé Morin évince la gauche du pouvoir régional


Publié le Dimanche 13 Décembre 2015 à 23:47


Photo publiée sur le compte Twitter d'Hervé Morin ce dimanche soir
Photo publiée sur le compte Twitter d'Hervé Morin ce dimanche soir
Les jeux sont faits. Hervé Morin, 54 ans, sera donc le premier président de la Normandie réunifiée. Son élection à la tête du Conseil Regional le 4 janvier prochain, à Rouen, ne devrait être qu'une formalité.

Morin - Mayer-Rossignol : moins
de 5000 voix d'écart


Le député UDI de l'Eure et maire d'Epaignes, mais aussi ancien ministre de la Défense, a évincé la gauche du pouvoir régional à l'issue de ce deuxième tour qui aura été incertain jusqu'à la dernière minute.

A la tête d'une liste de l'union de la droite (UDI-MoDem-Les Républicains) baptisée "la Normandie conquérante", il l'emporte avec un peu moins de 5000 voix d'écart sur son rival socialiste, Nicolas Mayer-Rossignol, président sortant du Conseil régional de Haute-Normandie.

Au 1er tour, cet écart entre les deux candidats était de 50.000 voix en faveur d'Hervé Morin

La dernière position
pour la liste Bleu Marine


Nicolas Bay, tête de liste Bleu Marine, avait fait trembler les états-majors politiques lors du 1er tour en arrivant en tête dans trois des cinq départements (la Seine-Maritime, l'Eure et l'Orne) avec, dans certains cas, une confortable avance sur ses concurrents. Il a été incontestablement distancé ce dimanche et doit se contenter de la dernière position.

Mobilisation
et sursaut Républicain


La forte mobilisation des électeurs (59,8% contre 49,95% au 1er tour), qui peut s'apparenter à un sursaut républicain, a ainsi profité à la droite et à la gauche. Hervé Morin et Nicolas Mayer-Rossignol, donnés au coude-à-coude toute la soirée, ont entretenu le suspense jusqu'à la proclamation définitive des résultats. Finalement, la Normandie a basculé à droite.

Ouf ! de soulagement
pour Hervé Morin


"Un immense merci à tous les Normands pour cette victoire historique en Normandie", a réagi rapidement (sur son compte Twitter) Hervé Morin, dans une sorte de ouf ! de soulagement.

Nicolas Mayer-Rossignol a réagi sobrement un peu plus tard, lui aussi sur Twitter : " Merci à vous toutes et tous. Fier d'avoir porté, avec vous, un projet pour tous les Normands."

Mise en garde du FN
à la majorité élue


Nicolas Bay (FN) a pour sa part félicité le vainqueur de ces élections, mais a mis en garde : "Nous défendrons les Normands dans une opposition constructive. J'appelle Hervé Morin à respecter toutes les formations politiques."

La nouvelle assemblée régionale se composera de 57 sièges pour la droite, 27 pour la gauche et 21 pour l'extrême droite.

















Publicité.

























Suivez-nous sur Facebook