L'auteur d'une tentative de vol insulte et crache sur les policiers à Saint-Pierre-lès-Elbeuf


Publié le 19/08/2021 à 12:11 - mis à jour le 19/08 - 15:25

L'homme a été repéré par un témoin alors qu'il s'intéressait au mobilier de jardin dans une propriété à Saint-Pierre-lès-Elbeuf. Il a opposé une forte résistance aux policiers lors de son interpellation




Le principal mis en cause, particulièrement violent, a dû être maîtrisé au sol et menotté - Illustration © DGPN
Le principal mis en cause, particulièrement violent, a dû être maîtrisé au sol et menotté - Illustration © DGPN
Un homme soupçonné d'une tentative de vol dans le jardin d'une propriété de Saint-Pierre-lès-Elbeuf a été interpellé non sans mal par la brigade anti-criminalité (Bac). 

Il est 23h50, cette nuit de mercredi à jeudi, quand un témoin contacte le 17 pour signaler la présence d'un individu en train de dérober du mobilier de jardin dans une propriété, rue de la Mare Asse, à Saint-Pierre-lès-Elbeuf. Des policiers de la BAC, en surveillance dans le secteur, se lancent immédiatement à la recherche de l'homme dont ils ont la description. 

► Il crache du sang sur les policiers

Les fonctionnaires en civil ne tardent pas à repérer une voiture suspecte, avec à son bord deux femmes à l'avant et un homme à l'arrière. Ce dernier correspond au signalement fourni par le témoin. Le véhicule, alors placé sous surveillance, s'arrête soudainement. Les deux femmes en descendent précipitamment et vont se réfugier dans un pavillon.

L'homme, lui, reste à bord. Lors du contrôle, l'individu, particulièrement virulent, se rebelle et crache du sang en direction des policiers. Ces derniers sont contraints de le plaquer au sol pour le menotter. 

► Un deuxième homme interpellé

Dans le même temps, deux autres individus présents dans le pavillon  insultent les forces de l'ordre. L'un d'eux, un Elbeuvien de 41 ans, fortement alcoolisé est interpellé en dehors de l'habitation et placé en cellule de dégrisement pour ivresse publique manifeste.

Quant à celui soupçonné de vol, il est emmené au commissariat et placé en garde à vue pour tentative de vol, rébellion, violences sur personne dépositaire de l'autorité publique. Il s'est vu par ailleurs notifier un refus de se soumettre au contrôle d'alcoolémie. 
 



              










- Publicité



Publicité









Publicité


Qui sont les quinze députés élus en Seine-Maritime et dans l'Eure. Ils sont ici