FAITS DIVERS


Incendies criminels au Havre : 25 véhicules brûlés cette nuit, deux suspects en garde à vue



Par le 22/09/2020 à 11:57

Ils filmaient et photographiaient les voitures embrasées : deux hommes ont été interpellés. Ils étaient toujours entendus ce matin par les enquêteurs



La piste d’incendies criminels ne fait aucun doute pour les enquêteurs de la sûreté urbaine du Havre - illustration
La piste d’incendies criminels ne fait aucun doute pour les enquêteurs de la sûreté urbaine du Havre - illustration
Deux hommes ont été placés en garde à vue cette nuit au commissariat central du Havre, en Seine-Maritime, après une série d’incendies qui ont détruit vingt-cinq voitures en quelques minutes.

Triste spectacle que celui auquel ont été confrontés les habitants d’un quartier du Havre, cette nuit de lundi à mardi. Certains d’entre eux ont assisté impuissamment à l’incendie de leur véhicule.

Le centre maternel Azur évacué

Peu après minuit, à 0h10 précisément, les sapeurs-pompiers ont été appelés à se rendre rue Bichat où plusieurs véhicules stationnés le long du trottoir étaient embrasées. Le feu, par effet de propagation, a détruit onze voitures.

Alors qu’ils luttaient contre cet incendie, les pompiers ont été informés d’un autre départ de feu dans une rue du même secteur : rue Émile Encontre. Même « spectacle », celui de treize véhicules embrasés.



Le portail et la façade du centre maternel Azur ont  été endommagés par les flammes et les fumées. Par sécurité, vingt-trois personnes hébergées dans ce foyer destiné aux mères célibataires ont été évacuées, soit neuf mamans, onze enfants et trois employés, indique le centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (Codis), tout en précisant qu'aucun blessé n'est à déplorer. Une trentaine de sapeurs-pompiers ont été mobilisés sur les lieux.

Enfin, une autre voiture a brûlé dans le même temps rue Emile-Flaubert, portant ainsi le nombre de véhicules détruits à 25.

Ils filmaient les voitures enflammées

Lors de l’intervention des secours, l’attention des policiers a été attirée par le comportement bizarre de deux individus : l’un était en train de filmer les incendies avec son téléphone portable. Le suspect, un Sdf de 39 ans, a été interpellé pour quelques vérifications. Le second, un Havrais de 29 ans, faisait quant à lui des photos des voitures qui brûlaient.

Les deux hommes ont été placés en garde à vue. Ils étaient toujours entendus ce mardi matin par les policiers de la sûreté urbaine.

Pour les enquêteurs, la piste de l’acte criminel ne fait aucun doute.