FAITS DIVERS

Ils venaient de fracturer une dizaine de caves à Rouen : des voleurs interpellés par la brigade canine


infoNormandie I Mardi 6 Mars 2018 à 12:38

Des peines de prison ferme ont été prononcées à l'encontre de trois jeunes gens, reconnus coupables d'une série de vols par effraction dans une dizaine de caves d'un immeuble de la rue Ledru Rollin à Rouen (Seine-Maritime).


Les cambrioleurs étaient équipés de gants et d'un pied-de-biche (Illustration © Pixabay)
Les cambrioleurs étaient équipés de gants et d'un pied-de-biche (Illustration © Pixabay)
Dans la nuit de jeudi à vendredi 2 mars, peu avant 1 heure du matin, la brigade canine est appelée à intervenir suite à l'appel d'un témoin sur le «17», le numéro d'urgence de Police-secours, de la présence de quatre individus dans les caves d'un immeuble.

Rapidement sur place, les policiers constatent que les portes d'accès au sous-sol sont fracturées. Ils découvrent ensuite qu'une dizaine de caves, dont les portes sont également fracturées, ont été fouillées ainsi que le local de la société gestionnaire Logiseine.

En possession de cartes grises et de clés volées

En inspectant les lieux, l'équipage de la "canine" tombe nez-à-nez avec quatre jeunes gens équipés de gants et d'un pied-de-biche notamment. Ces derniers sont interpellés pour vols par effraction en réunion.

Ramenés à l'hôtel de police, rue Brisout de Barneville, ils sont fouillés avant leur placement en garde à vue. A cette occasion, les policiers découvrent sur eux deux cartes grises et deux trousseaux de clés de voitures. L'enquête confiée à la permanence judiciaire permet d'établir que les cartes grises et les clés proviennent d'un home-jacking et d'un car-jacking commis récemment.

Prison ferme et révocation de sursis

Les mis en cause, âgés entre 18 et 22 ans, ont été déférés samedi au palais de justice de Rouen. Le magistrat de permanence au parquet leur a notifié une comparution immédiate devant le tribunal correctionnel pour ce lundi 5 mars. Dans l'attente de ce jugement, les trois plus âgés ont été placés en détention provisoire à la maison d'arrêt Bonne Nouvelle, le quatrième a été placé sous contrôle judiciaire.

Trois d'entre eux ont été condamnés chacun à 6 mois de prison ferme, peine à laquelle s'ajoute la révocation de sursis allant de 4 à 8 mois, pour des faits antérieurs. Ils ont été maintenus en prison à l'issue de l'audience.
 








FAITS DIVERS | A LA UNE | L'INFO EN CONTINU | LES YVELINES | EURE | INFO-ROUTE | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | Contributeurs | Télévision | Horoscope | DIAPORAMA | Lu sur le Web | Vos photos | Tout savoir sur les cookies | infoServices | DOSSIERS