Évreux : interpellé pour violences aggravées, il étale ses excréments sur les murs de sa cellule


Publié le 12/09/2019 à 08:32

L’homme a déféqué dans la geôle où il avait été placé en dégrisement à l’hôtel de police après l’agression d’une commerçante



Le mis en cause a été placé en garde pour violences volontaires aggravées - illustration
Le mis en cause a été placé en garde pour violences volontaires aggravées - illustration
Il sera jugé dans plusieurs, le 10 juin 2020 précisément, par le tribunal correctionnel d’Évreux (Eure). Un homme de 32 ans a été remis en liberté à l’issue de sa garde à vue. Il a été interpellé le mardi 10 septembre pour violences volontaires aggravées envers une commerçante de la rue Saint-Pierre, près de la place Clemenceau dans le centre-ville d’Évreux.

Dans l’après-midi, un client fait irruption dans le magasin Carrefour City, pour faire quelques courses. A cette occasion, l’homme s’en prend, d’une manière désagréable, à la commerçante et aux clients présents.

Il défèque dans la geôle

L’affaire aurait pu en rester là. L’individu revient un peu plus tard, dans la soirée. Il est alcoolisé et se montre particulièrement agressif envers la commerçante qui est bousculée et menacée.

Interpellé, l’agresseur qui est « très défavorablement connu » de la police, est conduit au commissariat pour être placé en garde à vue.

Là, il refuse de se soumettre au dépistage d’alcoolémie. Placé en cellule de dégrisement, le trentenaire ne trouve rien de mieux pour manifester son hostilité que de déféquer sur le sol et d’étaler ses excréments sur les murs de la geôle.





















AGENDA









Suivez-nous sur Facebook