Évreux : accusé de viol, il est blanchi mais écope d’une obligation de quitter le territoire



Mis en ligne le Lundi 27 Avril 2020 à 17:16

Une femme a déposé plainte pour viol. Les investigations policières ont amené le parquet à classer l’affaire. Le mis en cause était en situation irrégulière



Illustration
Illustration
Samedi, en début d’après-midi, un homme se présente au commissariat de police d’Évreux (Eure). Il déclare avoir eu des relations sexuelles consenties avec une femme. Où est le problème ?

Un peu plus tôt dans la matinée, une femme était venue à l’hôtel de police pour déposer plainte, accusant un individu de l’avoir violée.

L’homme, âgé de 52 ans, est alors placé en garde à vue. Il est longuement entendu par les enquêteurs qui tentent de tirer l’affaire au clair à partir des déclarations recueillies auprès de la supposée victime et du mis en cause. Finalement, sur la base des éléments transmis par la police, le magistrat du parquet d’Évreux tranche en classant sans suite l’affaire de viol.

En revanche, le quinquagénaire, de nationalité roumaine, étant en situation irrégulière sur le sol français, s’est vu notifier une obligation de quitter le territoire (OQTF).



        

















CRISE SANITAIRE

Covid-19. Taux d’incidence, pression hospitalière, vaccinations : les chiffres en Normandie

Le taux d’incidence a augmenté de 17% en une semaine. Le nombre des hospitalisations et des admissions en réanimation continue de croître