Eure : il ne reconnaît pas la chaussette parachutée dans la cour de la prison d’Évreux



Publié le 07/10/2019 à 17:48

Le secteur de la maison d’arrêt fait l’objet d’une surveillance renforcée pour lutter contre les parachutages de toutes sortes de marchandises aux détenus



La maison d’arrêt d’Évreux - illustration
La maison d’arrêt d’Évreux - illustration
Les patrouilles de police ont été renforcées dans le secteur de la maison d’arrêt d’Évreux (Eure). Il s’agit de lutter contre la remise illicite d’objets et autres produits interdits aux détenus par ce moyen répandu dans toutes les prisons connu sous le nom de « parachutage ».

C’est ainsi que dimanche 6 octobre, vers 16 heures, un homme a été interpellé rue Georges-Duhamel alors qu’il venait de balancer une bouteille en plastique et une chaussette par dessus le mur d’enceinte de l’établissement, a l’heure de la promenade de détenus.

La « chaussette » n’était pas la sienne

Le suspect, âgé de 19 ans et domicilié à Pacy-sur-Eure, a reconnu en garde à vue avoir parachuté une bouteille contenant selon lui de la vodka et une chaussette remplie de friandises.

Les surveillants de la prison ont bien retrouvé une chaussette dans la cour de promenade, mais celle-là contenait du tabac, des cigarettes et 13 grammes de résine de cannabis. Le jeune homme n’a pas reconnu cette chaussette comme étant la sienne.

Néanmoins, il s’est vu notifier une convocation pour le 9 décembre prochain pour une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC).




















AGENDA









Suivez-nous sur Facebook