L'Info en continu

Elections régionales 2015

Élections régionales : réactions après la victoire d'Hervé Morin en Normandie


Publié le 13/12/2015 à 22:29


Pascal Martin
Pascal Martin
  • Pascal Martin, président du Département de Seine-Maritime, réagit aux résultats du 2ème tour des élections régionales.
 
"Je me félicite de la victoire sans conteste d’Hervé Morin et de tous les candidats qui défendaient les couleurs de la Normandie conquérante.

Par leurs suffrages, les électrices et les électeurs Normands ont non seulement fait barrage au Front National, mais ont bouté les socialistes et leurs alliés communistes et écologistes hors du pouvoir.

L’alliance de la Droite et du Centre sort vainqueur ce soir d’un scrutin qu’on lui prédisait perdu d’avance. Je suis heureux que cette union, qui nous a permis il y a quelques mois d’emporter le Département de la Seine-Maritime, ait de nouveau fonctionné pour le scrutin régional.

J’aurais l’occasion dans les prochains jours de prendre officiellement contact avec le nouveau président de la Région afin d’engager un travail constructif pour l’avenir de la Seine-Maritime".
 

  • Réaction de Hubert Dejean de La Bâtie. maire de Sainte Adresse, vice-président de la CODAH et conseiller Régional de Normandie.
 
"Nous sommes bien évidemment très heureux de la confiance qui nous est accordé par les électeurs.

C'est la victoire de la volonté, c'est la victoire de la nouvelle Normandie, c'est la victoire de la Normandie Conquérante.

La tâche qui nous attend est immense, nos concitoyens peuvent compter sur notre énergie et notre détermination.

Pour bâtir cette nouvelle Normandie, nous savons que nous aurons le concours de tous ceux qui croient au développement économique de notre région et à l'avenir des jeunes qui y vivent."

Les autres réactions

  • Le Front national battu grâce à la mobilisation réagit le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF).
 
​ " Le CRIF salue avec satisfaction le sursaut citoyen qui a barré la route des régions au Front ​national.

La forte mobilisation citoyenne autour des valeurs républicaines doit être pour le gouvernement et l​'e​nsemble de la classe politique l'occasion de s'attaquer avec efficacité aux causes de la progression des extrêmes."